L2 – 13 ème – Lens – Nancy

Home Forums Le Café des Sang et Or L2 – 13 ème – Lens – Nancy

6 sujets de 16 à 21 (sur un total de 21)
  • Auteur
    Messages
  • #197534
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    12
    pour mon compte personnel je suis admiratif sur le travail que fournit Nani il ne faut pas l évincer
    la victoire est belle et ça fais du bien bonne nuit a tous

    #197536
    Illustration du profil de areola62140
    Participant
    Rank: Sébastien Roudet bléssé au dos

    Tu as oublié nanizayamo fred dans les meilleurs joueurs

    #197537
    Illustration du profil de Malibu
    Bloqué
    Rank: Le Mans – Lens – Creuser l’écart

    Nani esseulé qui se bat sur tous les ballons et en fait bon usage devant tel un 9 et demi. N’diaye absolument partout pour , notamment défendre !  Un peu comme autret et Olsen beaucoup moins voyant,  très certainement pour resserer les lignes et récupérer plus de ballon au milieu.

    bourigeaud rentré trop tard.

    Delle, valdivia, moore impeccable comme cvetinovic pourtant gêné par sa blessure.

    Besle et lala ont été en dessous pour une fois…. çà arrive à tout le monde et venant de ces 2 là,  c’est rare. .. mais le danger provenait souvent de l’aile droite ou lala et besle ont pris l’eau sur les 20 dernieres minutes.

    Un succès qui , on l’espère tous, fera des petits!

    Le groupe est plus concentré sur son objectif et beaucoup moins sur le fait de produire du beau jeu. Et ça paye.

    #197541
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !


    Foot – L2 : de l’envie, de la réussite et enfin une bonne nouvelle pour le RC Lens
    Publié le 03/11/2015 – Mis à jour le 03/11/2015 à 07:22
    12

    Sérieux de bout en bout sur le plan défensif, le Racing a été récompensé de son énergie lundi en s’imposant d’une courte tête devant Nancy, avec pas mal de réussite (1-0). Voilà un succès qui tombe comme une bouffée d’oxygène. Désormais, il faut garder ce cap comme minimum vital. Et progresser.

    Les Sang et Or, qui n’avaient gagné qu’une fois en six matchs dans le nouveau stade Bollaert-Delelis, l’ont emporté grâce à un but chanceux de Cyprien.

    Il n’y a donc pas de secret : quand Lens fait les efforts sur le plan défensif, quand il défend un maximum debout mais aussi avec sa tête, il est naturellement récompensé. Ce n’est pas un hasard si, cette saison, ses trois succès ont été signés sur le même score (1-0). Cette équipe n’a pas suffisamment de marge sur le plan offensif, on l’a encore constaté hier soir, pour se permettre des largesses dans son dos et c’est donc une bonne nouvelle de savoir qu’elle est parfois capable de fermer la boutique.

    Cette intensité, ce sérieux, cela fait longtemps qu’on les attendait, qu’on les réclamait même. Bien sûr, il reste du boulot, parce que le spectacle et la justesse n’ont pas été au rendez-vous, mais c’est une base de travail, enfin. Cela ne suffira en revanche pas toujours car sur le but de Cyprien, les Lensois ont connu une réussite extrême : plusieurs contres favorables et notamment au moment de la frappe, avec un tacle de Muratori qui permet à la frappe (en tombant) du milieu lensois de passer au-dessus de Ndy Assembe et de finir au fond des filets (1-0, 47e). Il fallait quasiment le voir pour le croire.

    Cette fois Lens n’a pas craqué

    Ce but inscrit dès le retour des vestiaires a assommé les joueurs de Pablo Correa. Incisifs en première période, à l’affût du moindre ballon perdu pour faire mal, ils ont accusé le coup vingt minutes après le but de Cyprien avant de faire le siège des cages lensoises en fin de rencontre.

    Mais cette fois, Lens n’a pas craqué, bien soulagé par les nombreuses interventions de Cvetinovic et une belle autorité de Delle, jusque dans les airs, mais aussi en allant très vite au sol, face à Puyo (18e, 20e) notamment. En fin de rencontre, preuve de l’esprit qui soufflait dans les rangs lensois, il a été protégé par un sauvetage de Moore qui s’est jeté comme un fou devant Aït-Benasser, seul face au but (81e).

    Les joueurs de Kombouaré, eux, n’ont pas eu d’autres véritables occasions à se mettre sous la dent, malgré le travail de sape de Nanizayamo sur le plan physique. Ah si, une seule, dans les arrêts de jeu, quand tout au bout d’une superbe action, Ndiaye n’avait plus qu’à servir Cyprien mais a choisi l’action solo, et même s’il a trouvé la transversale, il y avait mieux à faire (90e + 1). Si Nancy avait égalisé dans les secondes suivantes, l’attaquant aurait entendu parler du pays…

    Ce ne fut pas le cas et Lens a pu profiter d’un clapping face à son public. Une belle manière d’emmagasiner de la confiance avant le déplacement à Auxerre, vendredi. Là-bas, il faudra se souvenir des belles choses et amener un peu de folie en plus sur le plan offensif.
    La fiche
    LENS – NANCY : 1-0 (0-0). Stade Bollaert-Delelis. 22 000 spectateurs environ. Arbitre : M. Letexier.
    But : Cyprien (47e). Avertissements au Lensois Valdivia (29e) ; aux Nancéiens Puyo (43e), Robic (86e).
    LENS : Delle ; Moore, Besle, Cvetinovic, Lala ; Olsen (Bourigeaud, 78e), Valdivia (cap.), Cyprien ; NDiaye, Nanizayamo (Bekamenga, 83e), Autret (Gbamin, 90e + 1). Non entrés en jeu : Vachoux (g.), Chavarria. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
    NANCY : Ndy Assembe ; Cétout, Chrétien (cap.), Lenglet, Muratori ; Aït-Benasser, Pedretti (Robic, 71e), Guidileye (Walter, 82e) ; Puyo (Cuffaut, 82e), Dalé, Busin. Non entrés en jeu : Samba (g.), Iglesias. Entraîneur : Pablo Correa.

    #197544
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    #197659
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    12

6 sujets de 16 à 21 (sur un total de 21)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

New Report

Close