Bollaert – Euro 2016 et travaux prévus

Home Forums Le Café des Sang et Or Bollaert – Euro 2016 et travaux prévus

Ce sujet a 627 réponses, 59 participants et a été mis à jour par Illustration du profil de  Malibu, il y a 2 ans et 7 mois.

15 sujets de 601 à 615 (sur un total de 628)
  • Auteur
    Messages
  • #195472
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    23

    #195473
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    56

    #195525
    Illustration du profil de
    Tina
    Participant

    Photo prise aujourd’hui du centre ville de Lens avec le soleil , Génial ….

    ae

    #195578
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    45

    #195588
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    56
    François Moison : « Une fierté de participer à ce projet ! »
    Dimanche 2 août 2015
    Joueur, entraîneur et président ont exprimé leur plaisir de découvrir l’écrin qui accueillera, d’ici quelques jours, les rencontres des Sang et Or. Donnons aujourd’hui, la parole à l’un des principaux acteurs de cette réussite : François Moison, assistant « Maître d’ouvrage » pour ce projet…

    78
    Au cœur du chantier de Bollaert-Delelis
    François Moison, il y a un an, au début des travaux

    Nous avions rencontré François Moison en juillet 2014, alors que le chantier débutait. Aujourd’hui, il ne dissimule pas le plaisir qu’il a à le voir aboutir : « C’est une fierté de participer à ce projet. On a commencé en 2010 pour la première phase de conception. On a débuté le chantier en mars 2014. Nous sommes au rendez-vous en cette fin juillet 2015, et l’objectif reste le premier match à Bollaert, le samedi 8 août à 14h, avec le fait de pouvoir accueillir le public dans un stade au couleurs du club, rénové, avec une structure impressionnante, un éclairage neuf, avec toute une infrastructure permettant d’accueillir l’Euro en juin 2016 ! »
    Et de préciser : « Environ cinq cents personnes ont travaillé sur le chantier, et quotidiennement, on a eu des pics à plus de quatre cents personnes. On s’était vu à l’été 2014. Les grues venaient d’arriver, la pelouse venait d’être recouvertes de graves. Oui, c’est un chantier monumental. On a levé plus de quatre mille tonnes de métal. On a installé et on est encore en train d’installer plus de 38 000 fauteuils. Cela reste un ouvrage d’exception. C’est la particularité d’un stade. Pour quelqu’un comme moi comme pour mes équipes, c’est toujours excitant de mettre à disposition du club, un ouvrage aussi exceptionnel. »
    13

    Durant cette année de chantier, c’est en effet une véritable métamorphose qu’a connu le stade Bollaert-Delelis : « Pour les aficionados du stade Bollaert, on avait une toiture qui s’arrêtait en haut de la volée haute des structures, avec des poteaux dans toutes les tribunes hormis la Lepagnot. Aujourd’hui, on a des toitures sans poteau à l’intérieur, et qui vont jusqu’au pied de ces tribunes, une jauge à 38 223 places, des mezzanines pour offrir à l’ensemble du public, différents services qui seront intégrés au fur et à mesure : buvettes, friteries, sanitaires propres.
    Tout un environnement confortable, agréable pour des spectateurs qui seront protégés de la pluie et du vent. Derrière, il y aura une extension sur la tribune Lepagnot afin de multiplier les surfaces d’accueil des partenaires, et un renforcement de l’offre de services sur la tribune Lepagnot…
    Pour résumer, c’est plus de sécurité, plus de sûreté. Les pompiers et la police nous ont accompagnés sur ce projet, ce qui est important pour un ouvrage comme celui-ci. Mais, pour le public, c’est aussi avant tout plus de services, plus de confort, et un stade aux couleurs du club, aux couleurs des Sang et Or ! Chacun doit maintenant s’approprier son nouvel environnement. »
    45

    Et comme la couleur des sièges fut un sujet de débats pour certains supporters, il tint à apporter une réponse claire : « Certains se sont posés des questions par rapport aux couleurs des sièges, en gris et noirs. Cela fait partie d’un projet de décoration. Quand les gens sont assis, on ne voit pas les fauteuils mais, en revanche, les couleurs sang et or sont présentes partout à l’intérieur pour que le public et le club s’approprient ce stade, sachant qu’avec son enveloppe extérieure, le projet architectural est moderne, beau, agréable, s’intégrant dans le projet urbain global, avec le musée du Louvre et tout son environnement. »
    89
    Alors que le chantier prendra prochainement fin, ce sont des sentiments partagés qu’il ressent : « Ce n’est pas un soulagement. Dans notre métier, on parle de baby-blues car on va livrer un projet sur lequel on s’est investi pendant plusieurs années. Donc, effectivement, il y aura un petit baby-blues… mais on aura le plaisir de venir assister aux matchs et de voir vivre le stade autrement qu’en phase « chantier », avec ses supporters, avec ses sportifs. Et ça, ça fait plaisir ! »

    Alors prenons plaisir, avec lui, en découvrant dès samedi cette splendide cathédrale du Football où le bruit des engins de chantier laissera enfin place aux chœurs grondant de milliers de supporters sang et or !

    détails des 38223 places de prévues
    LEPAGNOT : 6.399 pl ( dont 4.577 VIP et 47 PMR ) / DELACOURT : 11.543 pl ( dont 74 PMR ) / MAREK – XERCES : 8725 pl ( dont 58 PMR ) et TRANNIN : 11.556 pl ( dont 54 PMR Lensois, 17 PMR visiteurs et 1.855 Visiteurs )

    #195686
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    #195692
    Illustration du profil de
    WallemmeScié
    Participant

    Parce qu’il en faut bien un je vais endosser le rôle d’avocat du diable.

    « Bollaert 2016 ? On s’est fait baiser ! »

    Je ne vais pas disserter sur ce que notre « nouveau joyaux » a coûté à la collectivité, ni de l’implication impartiale et dénué de tout intérêts des politiques dans ce dossier, ni de l’intérêt de designer Bollaert pour l’Euro quand on a déjà Lille et Paris et encore moins du fait qu’on s’est méchamment précipiter pour lancer le projet.

    Non ce serait trop facile. Je préfère évidemment me placer en inspecteur des travaux finis. C’est bien plus poilant.

    Donc si j’ai bien compris la capacité du stade a été réduite là où le taux de remplissage était loin d’être dégueulasse avec quelques guichets fermés. Je pense d’ailleurs, réagissez si je me trompe, qu’on est le seul stade rénové à avoir perdu en capacité. Soit. A la rigueur il vaut mieux avoir la tête sur les épaule dans un stade chaleureusement bien rempli que passer une soirée karaoké au Grand Stade entre trois pelés.

    Par contre ça n’empêchait pas de réaliser les seuls travaux un tant soit peu bandant du projet initial, si? Je veux dire qu’en dehors des normes UEFA on avait nos priorités, c’était évident pour tout le monde: harmoniser les tribunes (donc agrandir la Marek/Lepagnot quoi…), agrandir la capacité du kop (tant qu’à faire, ça reste le cœur de Bollaert), doubler/tripler les capacités des loges (oui ce sont d’abominables capitalistes doublés de mécréants pas foutus de chanter mais, oui, ils pèsent lourd sur les recettes) et enfin prendre le virage marketing et digital du XXIème siècle.

    Or force est de constater (d’après les photos et les premiers retours des journalistes) qu’on s’est fait baiser. Une tribune Marek qui n’a pas bougée faute de moyens et parce que Percheron a saisi l’occasion dans la précipitation… c’est quand même fort dommage. 100% d’abonnés depuis des lustres, des retombées presse à tout va, une âme et une marque de fabrique: la Marek méritait mieux. En résumé laisser de côté cette tribune c’est laisser de côté le socle du club, le seul étendard qui a porté les valeurs du club pendant la tempête et son plus gros argument marketing (les investisseurs, joueurs et partenaires en tout genre ne viennent pas à Lens pour le travail et le climat). Attractivité ça vous parle? Autant vous dire qu’on se tire une balle dans le pied là et que c’est du gros calibre.

    Au passage merci tonton Gervais d’avoir défendu la tribune debout, c’était sympa d’avoir donner de l’espoir à tous les supporters quand un juriste aurait expédié définitivement toutes éventualités en 2 min.

    Bon… que les mecs soient passés à côté de l’essentiel c’est une chose. Mais qu’ils n’assurent pas le reste c’est limite une faute professionnel. En tout cas cela fait cher le ravalement de façade ! Pour les loges mon argument est peut-être pas des plus incisifs parce que de ce que je sais ils ont travaillé dessus…. Maintenant quand on voit ce qui se fait du côté de Lille, Lyon, de l’Allemagne ou l’Angleterre (des présumés modèles économiques) on ne pourra que s’en mordre les doigts. Les VIP c’est la principale manne financière côté billetterie et (c’est subjectif)  je n’ai pas vraiment le sentiment qu’on ait fait tout ce qu’il fallait pour maximiser nos recettes. On a triplé la capacité des loges? On a installé des jacuzzis? I don’t think so.

    Enfin et je finirai là dessus bien qu’il y ait encore d’innombrables points à discuter: mais putain qu’est qu’ils ont modernisé? Les chiottes, les baraques à frites, les sièges?

    Parce que c’est bien gentil les tourniquets mais c’est le minimum non? Où sont les écrans, les bornes interactives, le paiement par carte et tous ces putain d’outils marketing? L’occasion était trop belle de convertir et fidéliser… d’un autre côté qu’on ne soit pas foutu de proposer des solutions innovantes pour favoriser l’engagement et l’expérience ça ne me surprend qu’à moitié: on est cohérent dans notre médiocrité.

    « Super ! On retrouve notre stade ! #retouràbollaert »

    C’est bien connu, les supporters ont la mémoire courte. Vous vous souvenez de la saison dernière? Loin de moi l’idée de niquer l’ambiance mais est-ce que vous êtes sûrs que 70 millions sur le dos du contribuable, pour une toiture et 3 pauvres matchs de seconde zone à l’Euro, en valait le coup?

    Moi je vous le dis: « On s’est bien fait baiser ! »

    En rénovant à la va-vite sur l’argent public on a clairement reproduit les erreurs de 98. Comme quoi… les supporters ne sont pas les seuls à avoir la mémoire courte.

    #195709
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant
    #195731
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    Le stade risque de surprendre les habitués. Son architecture a bien changé, avec ces vastes toitures supportées par quatre mâts culminant à 74 m. La pelouse est nickel, d’un vert éclatant sous le soleil de ce beau jeudi d’août.

    Le stade fourmille encore d’ouvriers qui s’attachent aux finitions : certains marquages au sol dans les coins de la pelouse, les aménagements des chemins d’accès au stade, les finitions dans les tribunes presse et les espaces VIP, etc.

    L’installation des sièges dans les tribunes est achevée. Des sièges noirs ont été disposés de manière à former le nom du RC Lens, en grand. Le résultat est plutôt impressionnant…

    10 h 15. Gervais Martel tient une conférence de presse au bord de la pelouse (où il est interdit de poser un orteil !). Il dit « le plaisir » de retrouver Bollaert après ces longs mois de travaux, rappelle que le match de samedi représentera simplement le premier match dans le stade Bollaert-Delelis rénové, et pas l’inauguration du stade.

    38 223 places

    L’inauguration devrait avoir lieu en fin d’année, après la réalisation de la dernière tranche de travaux. Dans sa configuration définitive, le stade Bollaert-Delelis possédera 38 223 places (dont 250 pour les personnes à mobilité réduite). Les tribunes Marek, Xercès et Lepagnot posséderont chacune un espace de petite restauration (buvettes, friteries…) à l’abri des intempéries.

    Le chantier aura coûté 70 M d’euros, financés par le conseil régional Nord – Pas-de-Calais (25 M d’ €), l’État (12 M d’ €), le conseil général du Pas-de-Calais (10 M d’ €), l’agglomération de Lens-Liévin (12 M d’ €) et le RC Lens (11 M d’ €).

    #195822
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant


    Lepagnot, Delacourt, Xerces… Qui étaient-ils?

    Lepagnot, Delacourt, Marek, Xerces et Trannin. Des tribunes devenues mythiques. Mais au fait, qui étaient ces personnages qui ont mérité d’entrer dans la légende de Bollaert ?

    Élie DELACOURT

    Disparu en 1979, il a contribué au renouveau du Racing après l’abandon du professionnalisme. Il fut président d’une section de supporters et son nom a été donné à une tribune en 1984. Une plaque avait alors été dévoilée par André Delelis, à l’époque maire de Lens, et qui avait alors déclaré : « Il fut considéré longtemps comme le supporter numéro 1 du Racing. »

    XercÈs LOUIS

    Cette tribune est communément appelée la Xercès. C’était en fait le prénom du joueur né en Martinique en 1926. Milieu de terrain, il fut le premier Antillais sélectionné en équipe de France A (12 sélections). Il a disputé 259 matchs et inscrit 20 buts sous les couleurs lensoises entre 1949 et 1957. Il fut finaliste de la Coupe Drago avec le RCL et a aussi évolué à Lyon et Bordeaux.

    Henri TRANNIN

    La tribune « ouest » de Bollaert porte le nom de ce natif de Bully-les-Mines depuis 1976, deux ans après sa disparition. Il était né en 1919. Ses débuts à Lens datent de 1937, il était gardien de but. Il s’est ensuite occupé des jeunes et du recrutement, repérant notamment les frères Georges et Bernard Lech, Ahmed Oudjani ou encore Bernard Placzek qui firent les beaux jours du RC Lens. De 1952 à 1956, il fut directeur sportif du club.

    Tony MAREK

    Son prénom était Anton. Il était joueur autrichien (né à Vienne en 1913) puis français. Il est ensuite devenu entraîneur. Il a porté les couleurs du RC Lens de 1934 à 1940, puis de 1942 à 1945. Entre-temps, il avait joué à Toulouse. Il a ensuite entraîné le Racing de 1945 à 1947. Une tribune porte son nom depuis les années 1990. Il avait marqué les esprits en mai 1935 à Saint-Étienne. Lens était mené 3-0. Il est alors allé suppléer un attaquant blessé et a marqué trois buts en fin de match, permettant à son équipe d’arracher le nul.

    Max LEPAGNOT

    Il fut secrétaire du club de 1929 à 1935 et géra le passage au professionnalisme. Il fut aussi membre du comité directeur jusqu’en 1947 et président du district Artois durant une trentaine d’années. Son nom a été donné à une tribune latérale en 1984 à l’occasion de la rénovation du stade Bollaert pour le championnat d’Europe.

    #196423
    Illustration du profil de
    Tina
    Participant

    Un peu d’humour ….

    ae
    ae
    ae

    #196451
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    slt Tina avec un peu de retard

    Eurobasket 2015: découvrez le timelapse du passage du stade Pierre-Mauroy en configuration basket (VIDÉO)
    Publié le 10/09/2015
    L’Eurobasket ne débute, à Lille, que samedi. Mais le stade Pierre-Mauroy est déjà prêt. La Fédération Française de basket-ball vient tout juste, ce jeudi, de mettre en ligne une vidéo retraçant en timelapse (une succession de photos) la transformation du stade en arène de basket.

    http://dai.ly/x34fg6u

    13

    #196529
    Illustration du profil de
    Tina
    Participant

    ae
    ae

    #196539
    Illustration du profil de
    Tina
    Participant

    Ta vu Lensou , y’a pas qu’a Bollaert ou il y a du dégat à cause de la tempéte ou orage méme le nouveau stade à Lyon en n’a eu pour son grade pourtant c pas les méme ouvriers que sur Lens (rire) ….

    ae

    ae
    ae
    ae
    ae

    #198234
    Illustration du profil de
    Tina
    Participant

    ae

    ae
    ae

    ae
    ae

15 sujets de 601 à 615 (sur un total de 628)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.