Re : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Re : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#117633
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !

[LIGUE 2 RC LENS-TOURS LUNDI, 20 H 30 (26E JOURNÉE)]
Jouer le lundi, passage obligé pour se faire une place au soleil?
Jouer le lundi soir, force ou faiblesse? Lens en tout cas reste sur une belle victoire à Créteil (2-3), lundi dernier. Johan BEN AZZOUZ
Pour les supporters, le débat est clos avant même d'avoir été lancé: il n'y a rien de moins pratique qu'un match en semaine. Pour tout le monde et les joueurs d'abord, il faut bien faire avec. Lens est bien placé pour le savoir, ayant joué près de la moitié de ses matchs le lundi soir jusqu'à présent. Diffusion TV oblige. Pour Antoine Kombouaré, cela n'a pas d'importance. Zoom.
PAR NICOLAS CHAUTY
lens@lavoixdunord.fr

C'est un peu comme une séance de tirs au but, quand le hasard vous offre la possibilité de ne pas tirer en premier. De l'extérieur, on a tendance à penser que l'avantage est donné à celui qui s'élance après avoir vu son adversaire marquer ou échouer. D'autres diront au contraire que la pression est plus grande pour lui. Alors jouer le lundi, quand vos adversaires (surtout directs) de Ligue 2 ont joué le vendredi ou le samedi précèdent, a-t-il une importance? «Les autres, vous savez… ce qui compte c'est d'abord mon parcours, mon équipe» répond Antoine Kombouaré. Pour l'entraîneur lensois, le professionnalisme impose de ne pas se laisser influencer et encore moins d'avoir un raisonnement simpliste: «On ne peut pas dire «eux ils ont perdu, donc nous on va gagner»,ça c'est bon quand vous êtes sur votre canapé, en sirotant un soda.»
Ce week-end par exemple, on sait qu'Angers, Dijon et Niort ont marqué le pas avant-hier, et que Lens pourrait faire une belle opération sur le podium en cas de victoire demain. «Quand on joue le lundi, on est obligé de regarder les résultats des autres» estime pour sa part la recrue Alharbi El Jadeyaoui. Antoine Kombouaré joue son rôle et maintient le discours: «Les résultats des autres peuvent être bons pour nous, seulement si on gagne! Cette saison, on le sait, Lens joue majoritairement le samedi ou le lundi (23 fois sur 25), après les autres. On est habitués, on ne tient plus compte de ça, on n'en fait même une force. »
Cette semaine, le technicien du Racing a pourtant un argument qui lui fait regretter de jouer demain: «ce qui m'embête le plus, là, c'est par rapport aux sélections nationales mais c'est le règlement.» Lens devra en effet se passer des services de Loïck Landre, retenu avec l'équipe de France espoirs. En revanche, et alors que Kantari et Chavarria sont toujours aux soins, le club a pu obtenir une dérogation pour conserver Aréola et Yahia. «Pour Alphonse, on a fait une demande, on a discuté avec Willy Sagnol (sélectionneur des espoirs), ils ont accepté. Pour Alaeddine aussi, on a pu s'arranger avec la fédération tunisienne pour qu'il joue à Lens lundi, il rejoindra la sélection nationale mardi matin.» Au niveau des forces en présence, Antoine Kombouaré va devoir encore tirer quelques ficelles, en défense notamment où Kantari est toujours out. Idem pour Chavarria devant alors qu'Adamo Coulibaly fera son retour. «À l'aller, on a pris une leçon de réalisme à Tours (3-1)» rappelait l'entraîneur lensois revanchard, avec, dans un coin de la tête, l'envie de réaliser la même prestation qu'à Créteil (2-3)… lundi dernier.

New Report

Close