Re : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Re : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#104749
Illustration du profil de lens-mania
Participant
Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

Tristes pour Martel

Après 24 ans de présidence au RC Lens, Gervais Martel a été poussé dehors lundi soir, faute d'avoir pu racheter les parts de l'actionnaire principal du club, le Crédit Agricole Nord de France. Trois personnalités lensoises lui rendent hommage.

Daniel Leclercq, joueur puis entraîneur de Lens, champion de France en 1998, vainqueur de la Coupe de la Ligue l'année suivante. «J'avais l'habitude de dire que si quelqu'un était instransférable à Lens, c'était bien Gervais. Aujourd'hui, je ressens tout ce qui peut l'habiter. Quand j'ai appris sa démission, je me suis remémoré les grands moments que j'ai vécus avec lui au RCL. Je l'ai toujours considéré comme le principal artisan du titre et de la victoire en Coupe de la Ligue. C'était mon stimulateur. C'est dur pour lui parce qu'il a tout donné, peut-être trop d'ailleurs. Il voulait être très conciliant avec tout le monde. Je ne l'ai jamais vu virer ou sanctionner quelqu'un. Des gens ont profité de ses qualités de coeur. Mais Je continue à croire en ses vertus et en ses valeurs. Je vais l'appeler, et le seul conseil que je vais lui donner, c'est de penser à lui et à sa famille. Il faut le soutenir parce que ce qu'il a fait à Lens, personne ne le refera jamais plus.»

«Pendant toute sa présidence, il est resté le même type simple et abordable, "pas fier" comme on dit ici.»

Pascal Guislain, correspondant de But! à Lens. «J'ai eu la chance de réaliser sa première interview lorsqu'il est devenu président en 1988 dans un contexte difficile. Pendant toute sa présidence, il est resté le même type simple et abordable, "pas fier" comme on dit ici. Dès l'année qui a suivi son arrivée, il a fait venir les milieu et attaquant roumains Tudorel Stoica et Victor Piturca qui restent pour moi les joueurs symboles de la reconstruction de l'époque Martel. Il est resté président pendant vingt-quatre ans, ce qui correspond peu ou prou à la durée des deux autres périodes du RC Lens, d'abord sous la direction des Houillères après-guerre, puis de la municipalité à partir de 1969. Comme si ce cycle d'un quart de siècle était inscrit dans les gènes du club… Son départ et l'avenir inquiètent pas mal de supporters qui se demandent quelle équipe va commencer le Championnat. Ces interrogations expliquent la chute des réabonnements constatée cet été.»

Véronique Desfossez, déléguée permanente du 12 Lensois, fédération d'associations de supporters du RCL. «Pour moi, Gervais restera le président emblématique du club. J'ai un profond respect pour cet homme qui a donné tant de temps et d'argent à notre passion. Il reste actionnaire minoritaire et peut-être pourra-t-il un jour revenir par la grande porte, je le souhaite de tout coeur. Même s'il a sans doute fait des erreurs, personne ne pourra lui enlever ce qu'il a fait pour le sportif, le centre de formation, le marketing… Il n'y avait que 824 abonnés à son arrivée à l'été 1988 et nous étions 15 936 la saison dernière !  Jusqu'à hier (lundi) soir, beaucoup espéraient encore qu'il rebondirait comme il l'a si souvent fait. Là, les supporters sont presque en état de choc. Ils se posent beaucoup de questions sur la suite et, pour l'instant, Luc Dayan (Ndlr : nouveau président du club, il a exposé son projet sur le site du club) n'est pas le bienvenu chez les Ch'tis. Peut-être déjà parce qu'il a débuté dans le foot à Lille…»

(Sources:==>http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ils-l-ont-tant-aime/295930)

New Report

Close