Re : Topic de Fodé Koita – Attaquant

Home Forums Revue du vestiaire lensois Topic de Fodé Koita – Attaquant Re : Topic de Fodé Koita – Attaquant

#99570
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !

Koïta : une solution de plus en attaque
Publié le vendredi 03 février 2012 à 06h00

Fodé Koïta, entouré du directeur sportif Joecelyn Blanchard et de Jean-Louis Garcia: la dernière arrivée lensoise.
a présentation de l’attaquant Fodé Koïta, international espoir français de 21 ans a eu lieu hier, à la Gaillette. La deuxième recrue lensoise du mercato, prêtée six mois, marque le début de la deuxième partie de saison artésienne.
STÉPHANE LEULIER > stephane.leulier@nordeclair.fr
Le RC Lens aura donc fait son marché en attaque. La présentation officielle de l’attaquant Fodé Koïta, international espoir de 21 ans formé à Montpellier, et prêté pour six mois sans option d’achat, hier, faisait en effet échos à l’arrivée, il y a quelques jours, du milieu offensif Alexandre Cuvillier. Lens cherchait également un défenseur suite à la fin du prêt de Gabriel Cichero et du départ de Serge Aurier. Mais il faudra faire avec William Rémy, à qui l’entraîneur Jean-Louis Garcia fait confiance en l’envisageant sur pas moins de trois postes (défenseur central, latéral et milieu de terrain). « Il est en train de franchir des caps, glissait le technicien hier. Il progresse. L’idée était de faire un joueur qui apporterait une réelle plus-value au groupe. Cela n’a pas pu se faire. Prendre quelqu’un qui n’était pas meilleur que William, c’était bloquer l’épanouissement d’un joueur que nous avons formé ».
Il faudra également continuer à faire avec l’attaquant Ali Mathlouthi, qui n’a plus évolué en Ligue 2 depuis le 7 novembre (14e journée, Lens-Sedan : 4-2). Le cas de l’ancien strasbourgeois est très clair pour l’entraîneur : »J’attends de lui qu’il soit meilleur sportivement et dans la mentalité. Il est là. À lui de travailler et de montrer autre chose ».

Et le Racing, donc, devra faire avec le jeune attaquant Fodé Koïta, 21 ans, une banane d’enfer et une belle aisance dans la communication. Doublure d’Olivier Giroud, le meilleur buteur de la Ligue 1 à Montpellier, le natif de Paris est venu dans l’Artois afin d’avoir un peu plus de temps de jeu que les 27 minutes (en quatre rencontres) disputées en Ligue 1 jusque-là.
Sur les conseils de Bédimo « J’ai eu une discussion avec le coach (René Girard, ndlr) et les dirigeants à la fin du mercato, expliquait le néo-Lensois. Le coach était réticent à me voir partir en prêt et je n’y tenais pas forcément si c’était pour me retrouver dans la même situation qu’à Montpellier. Et puis, il y a eu la proposition de Lens. Pour tout dire, c’était soit Lens, soit Boulogne. J’ai vraiment apprécié les discours des deux entraîneurs ». Finalement, son choix, qu’il affirme avoir pris en tant que seul décisionnaire, s’est donc porté sur le Racing. Les arguments et l’objectif de Jean-Louis Garcia, la remontée en Ligue 1, ont porté leurs fruits. Tout comme les conseils de Vittorino Hilton et Henri Bédimo, deux anciens de la maison « sang et or » qui lui ont chaudement recommandé le climat et surtout, les installations artésiennes, que ce frileux à la décontraction sympathique a découvert en début de semaine.
John Utaka en mentor « Il a gagné la coupe Gambardella avec Montpellier, présentait Jean-Louis Garcia. Il est très estimé par René Girard qui ne voulait pas le prêter. Il est intéressant dans l’utilisation d’un 4-4-2, dans le sens où c’est un attaquant axial. Il est grand, puissant, et très rapide pour son gabarit. C’est un joueur très difficile à marquer qui est habile des deux pieds et très disponible. Il aime prendre la profondeur et est très suivi par Érick Mombaerts (le sélectionneur de l’équipe de France espoir, ndlr) qui lui a conseillé de venir nous rejoindre ».
Son arrivée sonne comme une concurrence pour Julien Toudic et David Pollet, auteurs d’un match abouti à Monaco, lundi soir. « Nous n’avons aucun intérêt à laisser David et Julien dans le confort, expliquait l’entraîneur. C’est une source d’émulation qui nous donne trois possibilités de paires devant ». Celui qui a eu John Utaka comme mentor, apprécie le jeu de Nicolas Anelka tout autant que celui de Bafé Gomis s’est mis immédiatement dans le bain. Reste à le découvrir sur un terrain. Demain, pour une première sortie à Bollaert ?w

New Report

Close