Re : Mercato été 2014

Home Forums Rumeurs et transferts Mercato été 2014 Re : Mercato été 2014

#183355
Illustration du profil de Ignatus
Participant
Rank: Cinq jeunes passent en pro

La durée prévue des investissements de Mammadov en échange de la médiatisation des industries gazières de son pays est au départ de trois ans, délai à l'issue duquel le club doit atteindre la rentabilité interne qui se situe aux alentours de la dixième place en L1, seule condition qui permette à Martel de revenir à hauteur de son partenaire Azerbaïdjanais dans le capital du club.

Chaque apport de capital par Hafiz en plus de ceux programmés à l'origine du pacte d'actionnaire augmentera la difficulté qu'aurait Gervais à respecter sa part de ce pacte.

La problématique est donc pour les deux hommes d'investir suffisamment pour atteindre au plus vite ce fameux seuil de rentabilité, sans toutefois remettre trop vite et trop fort de l'argent au pot afin d'éviter deux écueils préjudiciables.
Un à court terme avec l'horizon à trois ans de se faire plomber par le fair-play financier et la DNCG en consommant toujours plus de capital pour atteindre les objectifs sportifs qui assureraient ensuite des revenus pérennes.
L'autre à plus long terme sur l'incapacité probable de Gervais de pouvoir couvrir seul des budgets très important par du capital immobilisé alors qu' Hafiz retirerait progressivement ses billes de la SASP.

Vouloir retrouver à marche forcée un standing haut de gamme en augmentant encore plus notre dépendance aux pétrodollars de l'Est est un scénario qui n'a pas ma préférence, bien que notre actionnaire majoritaire soit prêt à le faire et qu'AK semble en avoir senti l'opportunité.

Gervais va donc composer en confiance avec AK pour que les fonds nécessaires au recrutement des joueurs jugés indispensables par son coach soient disponibles, mais freinera des quatre pattes pour tout ce qui ressemblera à de la marge ou du confort dans la recherche de l'objectif.
Qui peut le plus peut le moins ne sera pas notre devise pour encore les deux saisons à venir, car le problème n'est pas la capacité ni l'envie d'investir de notre nouveau propriétaire richissime, mais bien de le faire avec sagesse et en limitant les risques.

Ainsi, laisser croire que Mammadov se contenterait d'éponger des dettes et que cela pourrait provoquer le départ de Kombouaré n'a aucune autre raison que de faire couler de l'encre.
Par contre, il ne fait aucun doute que notre coach, comme tous ses homologues a mis un maximum de pression sur ses dirigeants pour que l'effectif dont il disposera lui permette de démarrer la saison en toute confiance par rapport à l'objectif assigné.

New Report

Close