Re : L2 – 35e – RC Lens – SCO Angers

Home Forums Matchs et compétitions L2 – 35e – RC Lens – SCO Angers Re : L2 – 35e – RC Lens – SCO Angers

#180047
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !


OOTBALL LIGUE 2 (35E JOURNÉE) LENS-ANGERS (0-0)]
Malgré tout, le public de Bollaert n'aura jamais cessé de chanter hier après-midi

Tout a commencé par un tifo à figer le sang, porté par un public debout comme un seul homme.
Ne changez rien, a-t-on envie de dire ! Surtout pas cette ambiance, cette ferveur communicative. Tout a commencé, ce samedi après-midi, par un tifo à figer le sang. Celui porté par un public debout comme un seul homme à l'entrée des joueurs. Celui qui fait dégainer les téléphones portables aux supporters adverses et aux représentants des différents médias dans une tribune de presse qui se remplit davantage à mesure que l'échéance approche. «Un souvenir de Bollaert », disent-ils. Seulement depuis quelque temps, le spectacle s'arrête là.
L'élite est encore loin
En tête au classement du public, Lens est aussi sur le podium de Ligue 2 mais ne sait plus gagner. Le stade Bollaert, qui très bientôt changera d'allure, est devenu le temple de la frustration. Pour ne pas dire de la déception pour ceux qui étaient là hier après-midi.
Comment est-il possible de tant s'ennuyer dans ce royaume festif? Le Racing a-t-il choisi d'attendre que ses supporters n'aient plus d'ongles pour valider sa montée en Ligue 1 ? Une élite qui ne s'est pas rapprochée hier en tout cas. Et si elle n'arrivait jamais ? Et si tout ce rêve devait finalement virer au cauchemar, si le football livrait un scénario dont il a le secret, au bout d'une saison où Lens a multiplié les occasions manquées. Personne n'ose y penser, le RC Lens est toujours sur le podium avec l'avantage d'avoir son destin entre les mains. Pourtant on a entendu tout ou partie des 40 266 spectateurs (encore un record cette saison) jouer du sifflet, à la sortie d'El Jadeyaoui par exemple, et même quelques secondes au bout de la confrontation. Assez rare ici. Un public qui chanta aussi «On veut la Ligue 1» et l'a rappelé explicitement aux joueurs dans un après-match sans clapping cette fois. Comme un mauvais jour. Pourtant Lens n'a pas perdu ce samedi et Lens n'a encore rien perdu. Surtout pas un public une nouvelle fois à la hauteur, qui s'est échauffé hier pour faire ses adieux à «l'ancien» Bollaert dès vendredi prochain. Sur le terrain, reste désormais à vérifier la règle de trois, ou la preuve par neuf, comme le nombre de matchs et de points à prendre avant de pouvoir jubiler. Et le kop saura qu'il a bien fait de ne jamais cessé de chanter…

New Report

Close