Re : En route vers le Brésil !

Home Forums Le reste de l’actualité En route vers le Brésil ! Re : En route vers le Brésil !

#117516
Illustration du profil de seblensois
Participant
Rank: Guy Roux « 4% de responsabilités »

Un petit résumé de ce qui a été dit dans le France Football du 28 janvier 2014, et qui fait grincé des dents, notamment au Brésil.

Je tiens à dire que je suis d´accord sur chaque point.

– La FIFA n´a pas demandé au Brésil d´accueillir le Mondial, c´est le gouvernement brésilien qui en a fait la demande.

– La corruption au Brésil est endémique, du peuple jusqu´au gouvernement.

– Tout se résoud avec des pots de vins.

– Toute l´escalation du gouvernement de Lula est emprisonnée pour corruption, mais les artistes et une grande partie de la population pensent qu´ils sont honnêtes et font campagne pour récuperer de l´argent pour eux.

– Aujourd´hui, tout ce qui ne va pas au Brésil, c´est de la faute de la FIFA. Avant c´était les USA, il y eu le Portugal. Le brésilien n´est responsable de rien (…)

– Le brésilien donne plus d´importance au football qu´à la politique.

– Les brésiliens élisent des joueurs de football pour les charges publiques.

– Romário est aujourd’hui député. Il profite du mécontentement vis à vis du Mondial, pour se promouvoir, mais n´a jamais présenté de projet de loi sur la santé ou l´éducation. Sa priorité est de donner des billets du Mondial pour les pauvres (comme si c´était la priorité d´un brésilien pauvre).

– Beaucoup de brésiliens sont encore analphabètes.

– Les impôts au Brésil sont extrêmement élevées, plus qu´en France, et les services publiques sont de très mauvaises qualités, comparable à ceux du Congo.

– Mais le brésilien moyen pense qu´il vit en Suisse. En vérité, qui vit là-bas, c´est la FIFA.

– La Présidente brésilienne semble être en dehors de la réalité et dit que ce sera le meilleur Mondial de tous les temps, mieux que le Japon, USA, France et Allemagne.

– Uniquement elle pense ainsi, chez la FIFA, on parle déjà de la plus grande erreur stratégiue de l´histoire de l´institution.

– L´an dernier, les brésiliens sont descendus dans les rues pour manifester, pour la première fois on a vu un tel mouvement dans un pays habitué à l´inercie, mais le gouvernement a dit qu´ils s´agissaient de vandales, et a répondu avec la violence. 2 morts, plus de 2000 blessés, plus de 2000 emprisonnés.

– Il y a un # hastag qui a été répété plus de 500.000.000 de fois sur les réseaux sociaux et menace #naovaitercopa (il n´y aura pas de Coupe).

– Les brésiliens eux-même demandent aux étrangers de ne pas venir au Brésil.

– Le gouvernement brésilien a dépenser 400 millions d´Euros pour l´achat d´armes pour la police et dit être prêt a envoyer l´armée dans les rues pour protéger le Mondial contre… les brésiliens. C´est bien ça, le gouvernement menace son propre peuple.

– Analysant les pays hôtes depuis 1970, le nombre de morts dans les stades, dans les 16 ans précédents chaque éditions de Mondial :
* Mexique 1970 : 6 morts
* Allemagne 1974 : 0 mort
* Argentine 1978 : 4 morts
* Espagne 1982 : 0 mort
* Mexique 1986 : 12 morts
* Italie 1990 : 0 mort
* USA 1994 : 0 mort
* France 1998 : 0 mort
* Corée/Japon 2002 : 0 mort
* Allemagne 2006 : 0 mort
* Afrique S. 2010 : 17 morts
* Brésil 2014 : 234 morts

– Le Brésil est le plus qui a eu le plus de temps dans l´histoire pour se préparer : 7 ans, et c´est le plus en retard.

– Le Français, Jerôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, a critiqué le Brésil pour les retards. Le gouvernement brésilien a dit qu´il ne discutera plus avec Jerôme Valcke.

– La France avait seulement 3 ans, et a terminé les travaux 1 an et 2 mois avant.

– L´Afrique du Sud avait 5 ans et a terminé les travaux avec 5 mois d´avance.

– À 3 mois du Mondial, le Brésil doit encore faire 15% de travaux prévu.

– Chaque stade coûte en moyen un demi-millard d´Euros.

– Et l´argent sort du porte-monnaie des brésiliens.

– Il n´y a aucune sécurité pour les travailleurs, les accidents et décès sont communs.

– Même avec de telles sommes dépensés, les stades sont mauvais.

– En 2007, le Brésil a construit un stade pour les jeux panaméricain de Rio de Janeiro et a nommé le stade "João Havelange", connu pour des histoires de corruption à la FIFA. Au Brésil, on rend hommage aux corrompus.

– Le stade est tellement mauvais, qu´il n´a été ouvert que 6 ans.

– Le stade est aujourd´hui interdit. Il a coûté plus de 150 millions d´Euros (plus que le Stade Vélodrome).

– En France, les stades sont multi-usages, servent pour les compétitions olympiques, rugby, concerts, il y a des restaurants, parkings, etc… au Brésil juste pour le foot.

– À Brasília, ils ont construit un stade de 68.000 places. Le club de Brasília évolue en 4eme division et a en moyenne un publique de 600 supporters. Tout ça financé avec de l´argent publique.

– À São Paulo, il y a 2 stades, le Morumbi et le Pacaembu. Au lieu de les rénover, ils ont construit un 3eme, Itaquerão, situé à 23km du centre et sans aucune ligne de transports en commun jusque-là.

– L´actuelle présidente, Dilma Roussef, avait garantie qu´il y aurait un TGV, reliant les 4 villes hôtes São Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte et Brasília.

– En 2009, 13 milliars d´Euros ont été accordés pour la construction de ces lignes de TGV. Une somme suffisante pour relier une ligne de TGV entre Paris et Kaboul.

– L´argent a disparu, et aucun travaux n´ a été fait.

– Aucune villes hôtes ne possèdent de métro jusqu´aux aéroports.

– Les taxis sont extrêmement chères et font les trajets les plus longs avec les étrangers qui ne connaissent pas les villes.

– Apprenez le portugais, les taxis ne parlent pas un mot d´espagnols, français, ni-même anglais.

– Pour les taxis, il n´y a pas eu de cours d´anglais financés par l´État. Mais pour les prostituées, si.

– C´est comme ça que le Brésil se prépare pour le Mondial, enseignant l´anglais pour les prostitués. Existe-il la même chose pour la police?

– Les métros sont en piteux état, ne couvrent même pas 10% des villes, quand il y en a.
– Les bus, n´en parlons pas.

– Régulièrement les bus sont attaqués par les gangs.
– L´aéroport la gigantesque métropole de São Paulo (20 millions d´habitants), a une capacité à recevoir moins de vols que l´aéroport d´Orly.

– Les prix des billets d´avions sont abusivement chère, pour un trajet de 400km, on peut payer jusqu´à 1000 Euros durant le Mondial.

– Comme le Brésil n´a pas les infrastructures suffisantes, il ne répondra pas à la demande, ce sont les entreprises étrangères qui s´occuperont des vols domestiques. Et ceux sont elles qui se rempliront les poches.

– Faites très attention pour conduire! Le trafic est très dangereux. Les signalisation, quand il y en a, sont en portugais uniquement.

– Les bus remplis à vitesse élevées, les motards coupent la routes sans prévenir, …

– Les passages piétons ne servent à rien, n´espérer même pas que les voitures s´arrêtent, ils renversent, tuent, et s´enfuient.

– N´essayez pas de circulez à vélo, vous serez renversé ou agressé.

– Les routes tombent en morceaux, sans aucune signalisation, le nombre de morts sur les routes en 2008 a atteint les 57.166 morts.
– Le Brésil est auto-suffisant en pétrole, cependant, c´est un des pays les plus chères, qui plus est, c´est de mauvaise qualité.

– Priez pour ne pas avoir de problèmes de santé au Brésil.

– Les médecins prennent 100 Euros pour une consultations de 20 minutes.

– Les hôpitaux sont dans un état pitoyables.

– Zinédine Zidane a affirmé que le Brésil avait d´autres priorités qu´un Mondial, comme la Santé.

– Ronaldo a déclaré qu´une Coupe du Monde ne se fait pas avec des hôpitaux.

– Pelé a demandé aux brésiliens d´oublier leurs problèmes et d´apprécier le Mondial.

– Personne ne fait du tourisme à São Paulo, pourtant, le prix des hôtels est plus élevés qu´à Paris, de 40%.
– Pour la Coupe du Monde, un nuit dans un hôtel bas de gamme à São Paulo peut atteindre 800 Euros.

– Internet est horrible, qualité pitoyable et très chère. C´est meilleur en Irak et au Kazakhstan.

– Au Brésil, il y a plus d´assassinats qu´en Palestine, Afghanistan, Syrie et Irak réunis.

– Au Brésil, il y a plus d´assassinats qu ´en Amérique du Nord, Europe, Japon et Océanie réunis.

– La guerre du Vietnam a tué 50.000 personnes en 7 ans, au Brésil, il y a autant d´assassinats en 1 an.

– Chaque brésilien connaît une personne qui a été assassiné.

New Report

Close