Répondre à : Topic de Eric Sikora – Entraineur

Home Forums Revue du vestiaire lensois Topic de Eric Sikora – Entraineur Répondre à : Topic de Eric Sikora – Entraineur

#224951
Illustration du profil de BigJac
Participant
Rank: Claude Puel : « Arrivera ce qui arrivera… »

Je n’ai aucun problème avec tes analyses, saches le, au contraire, elles me permettent parfois de conforter ou de modérer les miennes, malgré ce que je peux paraître, je suis très ouvert à ces exercices ça me rend moins con. Ma réaction envers Siko fait suite aux commentaires qui ont suivi après le visionnage du lien de WISS. Je suis sur le cul quand je lis de telles aberrations donc forcément mon tempérament me fera réagir et je communiquerai de manière plus « verte » et je rajouterais une couche s’il le faut. Bon ceci dit tu déclares que sans le club Siko ne devient peut-être pas professionnel, je resterai sur ma position, en affirmant qu’il ne doit rien au club, sa détection est due grâce à ses qualités, si les « orpailleurs » du racing l’on détecté et amélioré dans sa formation, c’était au départ par investissement, et on peut dire qu’ils ont eu le nez fin car il faisait parti d’un groupe lui aussi détecté qui ont bien bossé au centre de formation (situé à l’époque Avenue Van Pelt) qui ont donné donné au club les seuls trophées de son histoire, c’est pas rien, et ça c’est le club qui le doit à ses joueurs (et coach). Cela me fait rajouter que le football  était plus à caractère humain qu’il ne l’est devenu, les équipes étaient en général composées de joueurs régionaux, avec cet esprit de clocher pour la gagne. Mais à cette époque les clubs n’avaient pas à faire face aux démons pognon, une bonne équipe était composée grâce aux bons discernements des recruteurs et des coachs, des agents y en avait-il seulement ? Les écarts de salaires des joueurs n’étaient pas si importants et mirobolants, ils confirmaient véritablement le niveau des joueurs et restaient abordables pour la majorité des clubs, on a abordé maintenant des millions d’euros, le football est devenu des championnat de l’argent, celui qui en a plus gagne, des rencontres entre joueurs c’est fini, Siko était de ceux-là, et je réécris, il ne mérite pas ce traitement, pas lui. Tu le compares à Dupraz en écrivant à juste titre que si son boulot (Siko) n’a pas eu le même impact c’est finalement dû a un match, oui c’est vrai, ça démontre justement que son avenir était joué d’avance, Siko faisait parti d’un plan dans lequel il fallait faire disparaître tout ce qui se rattachait à l’ere Martel, non je n’extrapole pas, ces moments là ont beaucoup dérangé dans les coulisses, un certain collectif a été créé pour ça (^^) , oui il fallait la finir la grande lessive et le seul emblème qui était encore présent c’était Siko, ce n’est pas ridicule ce que j’écris, pour refaire un club rénové, il fallait des hommes nouveaux partout. Donc oui ce match de CdF a été le déclencheur, l’excellente excuse pour le virer, c’était joué d’avance ce scénario, et il ne faut pas croire que Joseph se serait découvert des vertus sentimentales en le conservant si on accédait en finale, comme il ne le sera pas avec PM si on monte en L1, tu le soulèves toi-même à la fin de ton analyse, je réitère en écrivant qu’un big boss est cynique, dépourvu de tous sentiments, fusses patron du RCLens et qui parfois se mélange au public, effets de com. c’est tout. Pour en terminer là, c’est pas ma faute si malgré tout je fonctionne avec les sentiments, c’est ainsi et malgré mon air « froid » je préfère agir dans ce sens, c’est peut-être dû à l’ADN de ma génération.

New Report

Close