Répondre à : Valenciennes – RC Lens

Home Forums Le Café des Sang et Or Valenciennes – RC Lens Répondre à : Valenciennes – RC Lens

#215096
Illustration du profil de
wis
Participant

VA – Lens, un derby sur des charbons ardents samedi
Les réunions en sous-préfecture se sont multipliées en amont d’un derby qui devrait s’annoncer comme une grande fête du football, samedi au stade du Hainaut. Le contexte délétère autour du club valenciennois fait planer une menace que les autorités s’efforcent de cerner pour mieux la maîtriser.

Jadis cordiales, les relations entre supporters valenciennois et lensois se sont considérablement rafraîchies depuis que les uns ont refusé tout net de prêter leur stade aux autres. Bollaert-Delelis devait se plier aux exigences de l’Euro 2016, le RCL espérait qu’on lui tende la main, et avait vu pour toute réponse la porte se refermer sur son nez. Les écrits et les paroles malheureuses prononcées à un moment où VA se débattait (vainement) pour sauver sa peau en Ligue 1 sont restés.

Cinq ans après, c’est assez peu dire que la décision de réserver la tribune Sud aux fans lensois, attendus à plus de 5 000 au derby de samedi, a été mal acceptée dans le camp d’en face. Peu réputé pour ses emportements de supporter, Patrick Tréfois (alias Cambrone) juge cette « réquisition extrêmement maladroite ». À l’initiative de cette mesure inédite, qui l’oblige à déplacer 250 de ses abonnés, le VAFC a dans un premier temps rétropédalé devant le torrent de critiques qui s’est déversé sur les réseaux sociaux. Avant d’être fortement incité par la sous-préfecture… à ne rien changer !

« C’est néfaste pour VA, c’est néfaste pour le foot. Il faut que le sport reprenne le dessus. »
« On prend les mesures nécessaires et suffisantes pour que ce match se passe bien, fait valoir Régis Vercruysse, directeur sûreté et sécurité pour les matchs à domicile du VAFC. Aucun des abonnés déplacés n’a émis de réserve. » Les peurs agitées autour de ce derby, dans un contexte de défiance entre les supporters valenciennois et la direction en place, au club, l’agacent prodigieusement : « C’est néfaste pour VA, c’est néfaste pour le foot. Il faut que le sport reprenne le dessus. »

Bien qu’elles s’en défendent, les autorités sont sur les dents, à l’approche d’un match à hauts risques. Le périmètre interdit au stationnement et à la circulation autour du stade s’étendra samedi au-delà des limites habituelles. Trois compagnies de CRS auraient été demandées, des gendarmes mobiles, la brigade à cheval…

« Le derby, franchement, on s’en fout !, assène Patrick Tréfois, obnubilé par l’avenir immédiat de son club de cœur. Là, les gens sont à cran, il y a une exaspération. » Deux flux antagonistes vont se rencontrer au Hainaut, où plus de 15 000 spectateurs sont attendus : la vague montante sur laquelle surfe tout le peuple sang et or en ce début de saison et la marée descendante valenciennoise. Organisés en collectif pour pousser le président Eddy Zdziech vers la sortie, les supporters rouge et blanc ont sagement renoncé à manifester leur mécontentement : « On préfère ne pas mettre d’huile sur le feu. » Il couve, c’est déjà bien assez.