Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

Home Forums La buvette PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui ! Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

#214767
Illustration du profil de Wiss
Participant
Rank: Lille 2 – 1 Lens : Un pied dedans !

Plan de sauvegarde de l’emploi au RC Lens
Publié le jeudi 18 octobre 2018 à 14:17 | Mis à jour le 18/10/2018 à 14:24
Le club artésien va réduire ses effectifs pour des raisons budgétaires. Trente-six emplois seront supprimés ou externalisés et dix-sept modifiés sur un total de cent vingt équivalents temps plein.

Les salariés du RC Lens sont actuellement réunis à la Gaillette, le centre d’entraînement à Avion, où vient à l’instant de commencer une importante réunion. Selon nos informations, Joseph Oughourlian, actionnaire et patron du club, s’est déplacé en personne pour annoncer à ses employés la tenue d’un plan de sauvegarde de l’emploi de grande importance. Dans l’entretien qu’il nous avait accordé dimanche dernier, Arnaud Pouille, le Directeur Général, son bras droit, avait notamment expliqué la réduction du budget de 6 M€ (35 au lieu de 41 la saison passé) et l’augmentation des taxes foncière d’1 M€.

«Le club vivait au-dessus de ses moyens», expliquait Pouille. «On regarde comment travailler de manière moins onéreuse avec les fournisseurs qui sont aussi des partenaires commerciaux, avait-il ajouté. Il y aura des décisions pour assurer cet atterrissage. On devra aussi réduire la masse salariale si on n’y parvient pas (Lens compte l’équivalent de cent vingt salariés temps plein).»

Le verdict est tombé ce jeudi. Le club a annoncé à ses salariés l’entrée d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi qui concerne trente-six emplois qui seront supprimés ou externalisés. Enfin, dix-sept autres seront modifiés. Pour rappel, dix-sept salariés ont déjà quitté le RC Lens depuis juin 2017.

Joël Domenighetti

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Plan-de-sauvegarde-de-l-emploi-au-rc-lens/950672

178 personnes travaillent aujourd’hui au RC Lens
Avec des infrastructures et des coûts surdimensionnés pour un club de Ligue 2 (le club doit encore rembourser 3 millions d’euros pour son centre d’entraînement de la Gaillette), le Racing n’a pas d’autre choix que de faire des économies en attendant de revenir dans l’élite. Déjà, en un an, le budget du club est passé de 41 à 35 millions d’euros.

Si dix-sept salariés ont quitté le club depuis l’été 2017, 178 personnes (dont 120 à temps plein et 54 au niveau administratif) travaillent encore pour le Racing. Un chiffre qui comprend tous les corps de métiers (joueurs pros et staff compris) mais qui est aujourd’hui devenu trop difficile à assumer pour le club.***

New Report

Close