Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

Home Forums La buvette PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui ! Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

#214757
Illustration du profil de Wiss
Participant
Rank: Lille 2 – 1 Lens : Un pied dedans !

FRANCE-ALLEMAGNE: LE CONSEIL DE GALLAS À PAVARD POUR NE PAS SE FAIRE MANGER DANS SON COULOIR

Dans l’After ce mardi, William Gallas est revenu sur la performance de Benjamin Pavard, en difficulté face à l’Allemagne en Ligue des nations (2-1). Ancien latéral droit, notre expert a noté un flagrant problème de placement du côté du jeune Français.
Livré à lui-même dans son couloir droit, Benjamin Pavard a pris le bouillon face à l’Allemagne ce mardi (2-1), souvent pris dans le dos par Leroy Sané. William Gallas, spécialiste du poste, a livré son sentiment sur les problèmes de son jeune successeur. « En championnat il joue dans l’axe, en équipe de France, il faut qu’il joue à droite… On sent au niveau de son positionnement qu’il est très mal placé, a estimé Gallas dans l’After. En première période, ça passait toujours sur son côté. »

« C’est aussi simple que ça »
Le conseil de l’expert: « Quand tu joues à ce poste-là, le plus important, c’est que ça ne parte pas dans ton dos. Il faut que tu anticipes la profondeur. Si tu anticipes, les ballons ne passent jamais. Ce n’est pas parce que ton ailier ne défend pas que ça doit toujours passer dans ton dos. Même si tu es à un contre deux, tu dois prendre le joueur qui part dans la profondeur, c’est le plus important. Le joueur qui rentre avec le ballon, au bout d’un moment, il va arriver sur ton milieu de terrain. C’est aussi simple que ça. »

arrivé en 2016 en provenance du Losc, le joueur brille en défense centrale. Lorsqu’il a ponctuellement l’occasion de s’y retrouver avec le maillot des Bleus, le joueur originaire de Jeumont se montre bien plus à l’aise et efficace. Ses difficultés affichées dans le couloir droit sont donc notamment dues à son manque de repères.

Il n’est pas aidé
Second argument à sa décharge, le manque de repli défensif de son compère du couloir. Si ce mardi à Saint-Denis, Benjamin Pavard s’est montré tant en difficultés durant la première période, c’est aussi car il s’est à plusieurs reprises retrouvé seul face à deux joueurs comme Sané et Schulz. Comme souvent, c’est Kylian Mbappé qui était aligné devant lui. Et une nouvelle fois, la star du PSG et des Bleus a galopé devant, beaucoup moins derrière.

Il a des limites
Enfin, si Benjamin Pavard verrouille mal son couloir et est sur courant alternatif devant, c’est aussi tout simplement car il a des limites. Le niveau faible ou moyen des premiers adversaires des Bleus, son but contre l’Albiceleste et le titre de champion du monde les ont en partie masquées. Mais s’il peut porter le numéro 2 avec les Bleus, c’est également parce qu’à son poste aucun joueur ne se dégage. Pas épargné par les blessures et moins en jambes, Djibril Sidibé, également emmené en Russie, n’a pas retrouvé son lustre de la saison 2016-2017. Derrière, Mathieu Debuchy (33 ans) et Christophe Jallet (34 ans) ont moins de coffre que par le passé et Sébastien Corchia n’a pas émergé suffisamment. ***

New Report

Close