Répondre à : Topic de Eric Sikora – Entraineur

Home Forums Revue du vestiaire lensois Topic de Eric Sikora – Entraineur Répondre à : Topic de Eric Sikora – Entraineur

#210446
Illustration du profil de Wiss
Participant
Rank: Lille 2 – 1 Lens : Un pied dedans !

« Coach Siko » vu par Francis Gillot et Daniel Leclercq
456

Officialisé à la tête de l’équipe première du RCL, Eric Sikora dit avoir Francis Gillot et Daniel Leclercq pour références parmi les entraîneurs. Ils évoquent pour nous ce que leur inspire cette nomination et parlent de « coach Siko ».

– Francis Gillot, que vous inspire la nomination d’Éric Sikora ?
« Je suis très content pour lui. Depuis le temps qu’il attendait ça. Lorsqu’il arrive des choses bien aux gens que j’aime, je suis content. Il a eu une première chance et ils n’ont pas continué avec lui. Je ne sais pas pourquoi. »
– Éric Sikora prend-il un risque en acceptant ce challenge ?
« J’ai connu ça avec Lens et Sochaux. Il n’y a pas de risque, il faut simplement faire le travail et sortir l’équipe de la merde. On a tous à perdre à un moment ou à un autre. On voit bien qu’au bout de deux ans, on dégage. C’est la loi du milieu. Si ça marche, tu restes trois ans. S’il a une équipe, il va réussir. »
– Quel type d’homme est-il ?
« Il est droit et honnête. C’est tellement rare dans le milieu… Peut-être que ça l’a parfois desservi. Il n’est pas inexpérimenté au poste. C’est un garçon qui travaille, qui ne se la coule pas douce. Il aurait pu se contenter de faire le minimum. Il mérite d’avoir sa chance. Mais il ne faut pas la rater. Même s’il a déjà prouvé des choses, c’est un jeune entraîneur, il faut réussir. Si j’ai un seul conseil à lui donner, c’est d’avoir des résultats. C’est notre boulot. Lorsque j’ai repris Lens ( en remplacement de Joël Muller en 2005, ndlr), nous avions perdu notre premier match face à Caen. Daniel Cousin rate un penalty. Puis on enchaîne trois victoires, dont une face à Paris. Tu remontes la pente et c’est parti. À l’époque, on avait une équipe qui tenait la route. Éric a vécu sa première expérience avec moi ( il était son adjoint, ndlr) dans un climat comparable. C’était la guerre contre Muller. Éric est jeune, il va en prendre dans la gueule. »
– Il a le public avec lui, est-ce un atout important ?
« Au début oui. Mais dans trois mois, si tu n’as pas de résultats, tu te fais démonter. Je lui souhaite le meilleur. Il faut qu’il réussisse. J’espère bien le retrouver lors du dernier match de la saison avec Auxerre à Bollaert… »
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

– Daniel Leclercq, que vous inspire la nomination d’Éric Sikora ?
« C’est triste pour Alain Casanova, ce n’est jamais agréable de se faire virer. Je sais qu’Éric doit penser la même chose. On n’est jamais à l’aise quand on prend la place de quelqu’un, surtout à l’intérieur d’un même club. On a fait appel à ‘’Siko’’, on aurait peut-être pu le faire avant. Quand il était déjà en place par exemple… Son retour est donc dans la logique des choses. À ses débuts, il était adjoint d’Éric Assadourian en U19 et il hésitait à franchir le pas. Au départ, devenir numéro 1 n’était pas sa priorité. Il y a pris goût en une semaine. »
– Quel conseil pourriez-vous lui donner ?
« Il sait lire dans mes pensées. Il faut qu’il reste fidèle à ce qu’il connaît du foot, il sait de quoi il parle. Il faut aussi savoir prendre des décisions. Lorsqu’on est responsable chez les professionnels, il n’y a rien au-dessus. »
– Prend-il un risque ?
« Non, il ne prend pas de risque. Que peut-il arriver de pire qu’en ce moment ? Il faut gagner demain (Lens joue ce mardi à Lorient en Coupe de la Ligue, ndlr) puis enchaîner. Comment peut-on perdre contre Auxerre et Sochaux alors qu’ils peuvent en mettre quatre ou cinq ? On dit que les joueurs ont lâché l’entraîneur. Rien de tout ça, ce sont des maladresses. »
– N’est-ce pas une chance de jouer ce mardi un match sans grande pression en Coupe de Ligue qui n’est pas une priorité lensoise ?
« On n’a pas été appris comme ça. Nous sommes des compétiteurs et si on a l’occasion de passer, il faut y aller. Maintenant c’est juste, c’est une bonne chose d’aller à l’extérieur pour une première dans ces circonstances. »
– Quel est le profil d’Éric Sikora ?
« C’est une amusette, un chambreur de première, surtout lorsqu’il était joueur. Mais dès qu’il est en compétition, il n’admet pas la moindre mauvaise passe, le moindre mauvais choix. Je ne me fais pas de soucis à ce niveau. Et puis il n’y a pas de gants à prendre. »

New Report

Close