Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#209695
Illustration du profil de Wiss
Participant
Rank: Lille 2 – 1 Lens : Un pied dedans !

FOOTBALL
De l’AC Cambrai à l’organisation de matchs professionnels, la nouvelle vie de Jean-Philippe Copin
Un an après avoir rendu son tablier, l’ex-président de l’AC Cambrai refait surface. Et de quelle manière ! Mordu de football, il gère aujourd’hui pour le compte d’un agent FIFA/UEFA des matchs amicaux d’équipes pro, dont ceux du RC Lens.
49

– Depuis quelque temps, sur les réseaux sociaux, votre nom est associé à l’organisation des matchs amicaux du RC Lens. Qu’en est-il ? Vous êtes revenu dans le football ?

« Mais je n’ai jamais quitté le foot ! L’ACC oui, mais pas le foot. J’avais un réseau avant d’arriver au club. Qui s’est élargi durant mes sept années de présidence. Et qui a continué de se développer depuis mon départ. Et effectivement, aujourd’hui, je gère bénévolement l’organisation de matchs amicaux d’équipes professionnelles, dont ceux du RC Lens. Pour le compte d’un agent FIFA/UEFA qui a un contrat avec ces clubs pro. Le 19 juillet à Saint-Lô, je ferai également Caen-Lorient. »

– Comment cela s’est fait ?

« C’est déjà quelque chose que je faisais à l’ACC. Et que j’aimais faire parce ce que ça procure du plaisir aux gens et aux enfants surtout. J’ai dû organiser six ou sept matchs, je pense. Et j’étais donc déjà en relation avec pas mal d’agents. Et en début d’année, l’agent en question qui a créé sa société dans le Sud il y a quelques années, m’a contacté. Il avait eu écho de ce que j’avais fait pour l’ACC. Il cherchait quelqu’un pour le représenter dans la région. Et comme j’avais un peu de temps libre, en dehors de mon activité professionnelle, et qu’a priori, je m’étais plutôt bien débrouillé, il m’a confié la gestion et l’organisation de différents matchs pour cet été. »

– En quoi consiste votre rôle ?

« Prenons l’exemple du match Lens-Troyes qui va se disputer ce mercredi à Itancourt. Troyes ne voulait pas jouer à plus de deux heures de son stade. J’avais forcément pensé à Cambrai, ma ville de cœur. Mais techniquement, ça n’était pas possible. On s’est alors orienté vers Saint-Quentin. Mes là aussi le terrain était en travaux. Puis il y a eu des contacts avec Chauny, Compiègne et enfin Itancourt par le biais d’une personne qui m’a recommandé ce club de la banlieue de Saint-Quentin. Je suis donc allé voir les installations. Terrain, vestiaires, conditions d’accueil… car c’est une grosse affiche et il devrait y avoir beaucoup de monde. Puis j’ai présenté le cahier des charges à la municipalité, etc. Et j’ai validé ce choix. Mercredi, je serai sur place dès 14 h 30. Et là, je vais veiller à ce que le cahier des charges soit respecté à la lettre. En travaillant avec les bénévoles du club, le personnel communal à disposition, etc. »

– C’est plaisant ?

« Très ! Car vous êtes toujours dans l’action. Maintenant, je ne vois rien ou quasiment rien des matchs car il y a toujours quelque chose à faire… »

Lens – Troyes, ce mercredi à 18 h à Itancourt (à 5 mn de Saint-Quentin). 10 € (gratuit -7 ans).

Et le Variétés-club à Villers-Outréaux !
Cette fois, cela n’a rien à voir avec la relation qu’il a noué avec l’agent organisateur de matchs pour des clubs professionnels. Là, il est juste question d’amitié. D’un « coup de main » très précisément parce que Patrice Quévreux, président de Villers-Outréaux, et Pascal Marmuse, son bras droit, le lui ont demandé. Bien au fait qu’ils étaient de ce qu’il avait pu faire à l’AC Cambrai.

Le 8 octobre à 14 h 30 à Villers-Outréaux, l’Étoile sportive aura ainsi l’honneur d’accueillir le Variétés-club de France ! Une équipe de stars qui sera opposée à celle non moins glorieuse de l’ESVO. Qui a réalisé les deux formidables épopées en Coupe de France, en 2010 (7e tour) et 2011 (8e tour).
78

Pour les 80 ans de l’ESVO
« Je me suis souvent rendu à Villers-Outréaux cette saison mais pour voir évoluer mon fils aîné. En compagnie de mon épouse et de mon deuxième fils. Chose que je ne pouvais pas faire avant. Mais attention : intégrer l’équipe dirigeante de l’ESVO ne m’a jamais effleuré l’esprit ! Simplement, Patrice et Pascal m’ont demandé si je ne pouvais pas les aider dans l’organisation du 80e anniversaire du club. Et j’ai dit : «banco» ! À l’ACC, j’avais déjà eu des contacts avec Jacques Vendroux, qui dirige le VCF. Je l’ai donc à nouveau contacté et il a accepté. L’entrée sera de 5 €. Une partie des bénéfices sera reversée à une œuvre caritative. Et le Rotary-club Fénelon nous soutiendra. »

Des sollicitations, J-P. Copin admet en avoir eu depuis son départ de l’ACC. « Pour prendre la direction de clubs du secteur, de football ou non. Et pour organiser d’autres matchs aussi. » Mais il l’assure : « Quand on a été président de l’ACC, on ne peut plus diriger un autre club dans le Cambrésis ! ».

sources:
http://www.lavoixdunord.fr/188383/article/2017-07-06/de-l-ac-cambrai-l-organisation-de-matchs-professionnels-la-nouvelle-vie-de-jean

New Report

Close