Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#209546
Illustration du profil de Wiss
Participant
Rank: Lille 2 – 1 Lens : Un pied dedans !

49

Le RC Lens dévoile les plans de sa nouvelle direction
Lors d’une conférence de presse ce mercredi au sein du stade Bollaert, un nouveau directeur général a été nommé à la tête du RC Lens, Arnaud Pouille, et le président Gervais Martel a dévoilé les futurs plans du Racing pour revenir sur le devant de la scène.

À force, on a du mal à y croire. 10 ans que le Racing Club de Lens n’est plus ce qu’il était, et pourtant son emblématique président Gervais Martel tente de réanimer la flamme au fil des saisons. Après l’ère Mammadov qui s’est avérée catastrophique, le club nordiste a été repris l’été dernier par la holding Solférino, actionnaire majoritaire, et par l’Atlético Madrid, de façon minoritaire. Et même si l’objectif de la montée en Ligue 1 n’a pas été atteint dès la première saison, la nouvelle direction ne perd pas espoir et souhaite mettre un (petit) coup de pied dans la fourmilière.
Nouvelle saison, nouvel organigramme. Avec « une envie féroce de faire une grande saison et avoir un RC Lens qui est encore plus performant », a directement annoncé le président Gervais Martel lors de cette conférence de presse. Les activités du club sont désormais divisées en deux : le sportif et le reste. Jocelyn Blanchard est confirmé à son poste de directeur sportif et prend même un peu plus de responsabilités. Il a d’ailleurs profité de cette conférence pour confirmer Alain Casanova au poste d’entraîneur et réaffirmer sa « confiance » envers lui. De l’autre côté, Arnaud Pouille sera en charge des autres affaires.
Arnaud Pouille prend la tête des opérations

Plus précisément, il devra gérer les aspects marketing, commercial, financier, juridique, administratif et la communication du RCL. Âgé de 43 ans, l’ancien directeur financier du club prend la tête des opérations et devient donc le nouveau directeur général. Gervais Martel, lui, est confirmé à son poste de président mais semble être un peu plus en retrait qu’auparavant. « Dans un club il y a toujours un président, c’est moi. Mon rôle, c’est un rôle d’animateur. Le plus important, c’est le sportif, le sportif, le sportif. Arnaud (Pouille) sera en haut de l’iceberg », s’est justifié le nouvel « animateur » du Racing Club de Lens.
Pour le reste, « on est sur un modèle de gouvernance un peu anglo-saxon avec un board », a affirmé Arnaud Pouille. Ce fameux board est composé des différents actionnaires : Gilles Frétigné, Joseph Oughourlian, Ignacio Aguillo, José Manuel Diaz Perez et Jacobo Ollero de la Serna. Ils font soit partie de la holding Solférino, soit travaille en parallèle avec l’Atlético Madrid. Au niveau du mercato, Jocelyn Blanchard a affirmé avoir « la farouche volonté de garder le maximum de l’effectif ».
5 potentielles recrues au RC Lens

Les dirigeants lensois avaient, selon nos informations, fixé la date du 30 juin, aux joueurs, pour boucler le marché des transferts au rayon départs. Plusieurs d’entre eux en ont déjà profité comme Lala, Bourigeaud, Autret et Ba. Si l’on croit les paroles de Jocelyn Blanchard ce mercredi, il ne devrait plus y avoir beaucoup de départs, voire plus qu’un seul. La tendance se situerait plutôt du côté de John Bostock, courtisé en Angleterre, ou bien peut-être avec Jean-Kévin Duverne, qui est annoncé au Celtic Glasgow contre 6,5 millions d’euros en comptant les bonus. Pourtant, « il n’y a pas (encore) d’offre officielle de la part du Celtic », a assuré le directeur sportif. Il reste également un dossier en suspens, celui de Habib Habibou, qui bénéficie d’un bon de sortie. Dans le sens des arrivées, une seule recrue a pour l’instant débarqué (Mouaad Madri) et Jocelyn Blanchard a annoncé être à la recherche de cinq profils : un arrière gauche, un arrière droit, un défenseur central expérimenté, un milieu pour remplacer Bourigeaud et une pointe.
Au poste de latéral gauche, Karim Hafez reste la priorité du club, encore faudra-t-il l’acheter au Lierse SK qui en demande 3 millions d’euros. Quand il s’agissait de faire un point sur les finances du club, Gervais Martel a été clair. « L’année dernière, on a perdu entre 4 et 5 millions d’euros », a-t-il déclaré, avant de poursuivre, « quand on est en Ligue 2, on n’arrive jamais à équilibrer les recettes et les dépenses car on a un club qui a des structures de Ligue 1. » Toujours est-il que le RCL doit encore passer devant la DNCG demain. Une décision que redoutent désormais chaque année les Lensois. Mais là encore, Gervais Martel a fait du Gervais Martel et a déclaré sans sourciller : « on va passer à la DNCG demain et on y va en sifflotant ». Voilà qui devrait rassurer les fans du club, en tout cas jusqu’à demain.

New Report

Close