Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#193700
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !

45

Douai : Raphaël Varane baptise un challenge de foot à son nom devant des centaines de fans
Publié le 31/05/2015

Viendra ? Viendra pas ? Jusqu’à dimanche matin, les dirigeants du SC Douai se refusaient à affirmer la venue de Raphaël Varane, défenseur central de l’équipe de France de football et du Real Madrid au stade Demenÿ. Le joueur était bien présent pour baptiser le nouveau challenge à son nom, devant des centaines de fans surexcités.

Douai, le 31 Mai 2015. Le footballeur international français, Raphaël Varane, originaire de la région et formé au RC Lens, est venu ce dimanche matin au stade Demeny pour la première édition du tournoi de football U13 qui porte son nom.

Dans son bureau du Sportig-club de Douai, Philippe Delfosse s’active. Il est 8 h 30, dimanche matin et le président du club est au stade Demenÿ depuis plus de deux heures. « On ne pouvait pas installer le matériel la veille. Du coup, là c’est la course. » C’est la première fois que Philippe Delfosse organise un tournoi avec le SC Douai. Vingt équipes de joueurs U13 sont venues de toute la région pour participer au premier challenge Raphaël-Varane.
12
Alors que Philippe Delfosse se démène pour trouver du café, les jeunes footballeurs s’installent dans les tribunes. Ceux-là arrivent de Calais en mini-bus. « On est parti à 7 heures ! », explique Clément. Ils ont 11 ou 12 ans et connaissent tout du joueur qui a donné son nom au tournoi du jour. « Il mesure 1,90 m », lance Valentin. « Et il est droitier, comme moi », surenchérit un équipier. « C’est vrai que Varane va venir ?, interroge Miguel. Je suis sûr que c’est une blague de l’entraîneur. Mais s’il est là, on s’appliquera à bien jouer. »

Depuis plusieurs jours, Philippe Delfosse distille l’information, toujours au conditionnel. Dimanche matin, Xavier Meride, directeur technique l’affirme : « Raphaël Varane sera là entre 10 h 30 et 11 h 30. » Au fil de la matinée, plusieurs indices confirment la venue du défenseur central de l’équipe de France de football et du Real Madrid. Mathieu Duconseil, gardien du SC Douai et ami du joueur depuis leur rencontre au centre de formation de Lens, ne lâche pas son téléphone. Des barrières de sécurité sont installées à l’entrée du stade Demenÿ. Derrière elles, sous la pluie, une petite bande attend. Marvin, 9 ans, n’espère qu’une chose : « Voir le meilleur défenseur de l’équipe de France. »

Une Audi immatriculée en Espagne entre dans la cour du stade, c’est lui ! À l’intérieur du club-house, des privilégiés dégainent smartphones et appareils photos. Raphaël Varane les rejoint, discute en buvant un verre d’eau. La rencontre est brève. La foule encercle le club-house. Raphaël Varane, entouré d’un agent de sécurité et de bénévoles du SC Douai, rejoint le stade. C’est la cohue. Des centaines de personnes mitraillent, filment, crient son nom. Il s’installe derrière une table. Une par une, les vingt équipes du challenge défilent pour une séance photo. Le tournoi est interrompu pendant plus d’une heure, durée de la visite du joueur. Après un dernier détour par le club-house, Raphaël Varane est reparti. C’est ce qu’on appelle un baptême réussi.

Raphaël Varane plonge dans ses souvenirs

Entre deux photos et dédicaces, Raphaël Varane est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à accepter l’invitation du Sporting-club Douai, ce dimanche matin.

– Pourquoi être venu au stade Demenÿ ce matin ?

« Parce que ça me fait plaisir ! C’est un challenge qui porte mon nom et qui est organisé par Mathieu (Ndlr : Mathieu Duconseil, gardien de but du SC Douai), avec qui je suis ami depuis mes 12 ans. On a été formé ensemble au RC Lens. »

– Certains enfants ne croyaient pas à votre venue…

« Justement, je trouve que c’est important de donner un peu de son temps à des gamins qui sont passionnés. C’est bien pour eux de rencontrer des joueurs qui ont réalisé leur rêve de gosse et qui en vivent aujourd’hui. Si ma présence peut leur donner une motivation supplémentaire pour s’impliquer dans le football alors tant mieux, ça me fait plaisir. »

– Comment faites-vous pour rester aussi calme au milieu de centaines de fans ?

« Il ne faut pas perdre ses moyens et apprendre à cadrer. Tout le monde me dit : Allez Raphaël, une dernière photo s’il te plaît ! Le truc c’est qu’ils sont trois cents à me demander ça, alors forcément il y a des déçus. Mais là tout s’est bien passé. »

– Comment avez-vous vécu ce moment avec les jeunes ?

« C’était marrant, ça m’a rappelé plein de souvenirs. Toutes les équipes qui ont été appelées pour faire une photo avec moi, je me souviens les avoir affrontées dans des tournois quand j’étais plus jeune. J’ai même recroisé des personnes avec qui je jouais à ce moment-là et qui aujourd’hui sont éducateurs. »

: Raphaël Varane est resté ami avec Mathieu Duconseil (avec la casquette). Les jeunes hommes se sont rencontrés au centre de formation du RC Lens.
Entendu au stade Demenÿ

Patience. Ça fait plus d’un an que le SC Douai a pris contact avec Raphaël Varane pour préparer sa venue. « On attendait le résultat de la Ligue des Champions », confie Philippe Delfosse. Le 13 mai, le Real Madrid ne s’est pas qualifié pour la finale de cette compétition. Depuis, Raphaël Varane est en vacances et de passage dans le Nord où sa famille réside. Il en a donc profité pour venir gracieusement à Douai.

Jalousie. À l’arrivée du joueur, une femme s’est exclamée: « Il conduit lui-même sa voiture ! » « C’est un grand garçon », répond son époux. « Il est beau garçon ! », poursuit la femme, admirative. « Tu dis ça parce qu’il est riche. » « Ribéry aussi est riche et je ne le trouve pas beau garçon. » Et toc !

Larmes. « J’ai touché son pied », hurle une fan en pleurs. Attention quand même à ne pas lui abîmer, ça peut servir.

Agenda. En attendant de rencontrer la star, dans la foule, on discute. « Après, il va à l’anniversaire de sa filleule. Il a toujours de la famille à Hem, près de Lille. » « On m’a dit qu’il allait à Arras pour le FFF Tour. »

New Report

Close