Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#193264
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !

RC Lens : Martel dit avoir trouvé un nouveau partenaire financier
Publié le 11 mai 2015 à 18h01, mis à jour le 11 mai 2015 à 19h04

Dans un entretien à France Football, le président du RC Lens affirme qu’il a trouvé un nouvel investisseur européen. Ce qui devrait lui permettre de présenter un budget sûr et ambitieux à la DNCG le 26 mai.
Un nouveau partenaire financier pour le RC Lens ? C’est ce que Gervais Martel annonce dans une interview à paraître dans France Football, dévoilée en exclusivité par Planète-Lens. Le président du RC Lens dit avoir trouvé un investisseur pour son club. Il n’en révèle pas l’identité mais affirme qu’il vient d’un « pays européen beaucoup plus proche de la France. Il a pignon sur rue et les reins solides ». Le président lensois chiffre les besoins pour la saison prochaine en Ligue 2 : « Je vais amener 15 M€ en compte courant bloqué. Cela donnera une sécurité à tout le monde. »

Hafiz Mammadov va-t-il donner son accord ?
Il devrait apporter cet argent via sa holding GIM2. Cette société détient 0.01% du capital de RCL Holding qui elle possède la SASP Racing Club de Lens (le Baghlan Group d’Hafiz Mammadov en détient 99,9%). Gervais Martel explique comment il entend s’y prendre : « C’est le monde à l’envers, mais je vais me substituer à Mammadov, qui ne peut pas faire face à ses responsabilités.(…) Soit il accepte d’être dilué par rapport à un nouvel entrant dans le capital du club, soit il accepte de céder ses parts parce qu’il ne peut pas tenir ses engagements.» Les précisions du président lensois sont importantes car elles confirment que cette opération est loin d’être une formalité. L’accord d’Hafiz Mammadov reste en effet indispensable pour l’augmentation de capital suggérée par Gervais Martel lorsqu’il utilise le terme « dilué ». L’actionnaire majoritaire peut très bien la refuser et donc bloquer la manoeuvre.
Rappelons que l’article 19 des statuts de RCL Holding impose l’unanimité des associés pour « une augmentation de capital » ou « toute fusion, scission, apport, dissolution de la Société ». En clair, Gervais Martel ne peut rien décider seul, unilatéralement, sans l’aval d’Hafiz Mammadov. Si le scénario annoncé par le président sang et or se réalisait, l’augmentation du capital de 15 M€ par GIM2 (la société de Gervais Martel) lui accorderait 55,5% du capital de RCL Holding. Gervais Martel redeviendrait ainsi propriétaire du RC Lens. Mais Hafiz Mammadov est-il prêt à l’accepter après avoir dépensé plus de 20 M€ dans le club artésien ?

Gervais Martel annonce clairement qu’il veut le départ d’Hafiz Mammadov : « Il continue à dire qu’il va pouvoir payer. Moi, je n’y crois pas. On va avancer tranquillement avec nos juristes. Je suis déjà passé à une seconde étape. Si Mammadov ne peut pas faire face à ses engagements, je dois le sortir pour faire perdurer le RC Lens. Ce qui est important, c’est que j’apporte la garantie à la DNCG que j’ai bien 15 M€ bloqués sur un compte pour assurer la survie du club. Et je vais les amener ces 15 millions ! » Mais pour sauver le club, ces 15 M€ doivent être injectés dans les comptes du RC Lens et donc obligatoirement transiter par RCL Holding. Sinon, ils ne serviront à rien et ne changeront rien aux soucis financiers des Sang et or.
« Dire qu’il va manquer de l’argent, c’est des conneries tout ça »
Dans cette interview dont Planete-Lens publie des extraits, Gervais Martel affirme également que les comptes du club pour cette saison ne posent aucun problème : « On peut même arriver à l’équilibre. Je vous rappelle qu’on arrête les comptes au 30 juin. Je n’ai aucun retard, les salaires d’avril ont été payés, mes encours fournisseurs sont à soixante jours… (..) J’ai encore des sous à toucher de la part de sponsors, on va aussi encaisser 2 M€ pour le transfert d’Aurier et 750 000 euros pour celui de Kondogbia. »

Pour lui, le passage prochain du RC Lens devant la DNCG, prévu le 26 mai, devrait donc bien se passer : « Je ne pourrai pas leur raconter des bla-bla-bla. Je dois prouver que j’ai l’argent nécessaire pour attaquer une saison en Ligue 2. Il n’y a aucun souci là-dessus. Dès le 15 mai, j’enverrai à la DNCG le budget définitif de la saison en cours. Dire qu’il va manquer de l’argent, c’est des conneries tout ça. Naturellement qu’on va aller jusqu’à la fin de l’exercice, c’est-à-dire au 30 juin. Mais, moi, je ne m’arrête pas là. »
Avec Kombouaré ? Avec Martel la saison prochaine ?
Gervais Martel affirme que le budget du RC Lens se situera entre 25 et 30 M€, et que la masse salariale sera d’un peu plus de 7 M€ (supérieure à celle de cette année) . Objectif : remonter ! Le président lensois s’affirme ouvert à une réflexion des investisseurs locaux et régionaux pour aider le club
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Les statuts de RCL Holding accordent cependant un partage des pouvoirs plus équilibré entre les deux associés. L’entreprise est une Société par Actions Simplifiée (SAS), une forme juridique souvent choisie par des jeunes « start-up ». Un entrepreneur peu fortuné mais avec des idées peut ainsi être accompagné financièrement dans son projet par un gros actionnaire sans prendre le risque d’être dépossédé de son « bébé ». Lorsqu’il crée RCL Holding en juin 2013, Gervais Martel divise son apport personnel de 1000 euros en deux types d’actions : 500 « ADP1 » et 500 « ADP2 ». Quand Mammadov fait son entrée il acquiert, lui, 12 millions d’actions « ADP2 ». Or les articles 10.2 et 10.3 des statuts de RCL Holding stipulent que la totalité des « ADP1 » donnent 40% des voix à leurs détenteurs, la totalité des « ADP2 » 60%. Grâce à seulement 500 euros d’actions « ADP1″ dont il est l’unique titulaire, GIM2 (Gervais Martel) détient ainsi 40% au conseil d’administration. Et mieux encore, il dispose d’une minorité de blocage sur bon nombre de décisions importantes, comme le détaille l’article 19 des statuts. Ainsi, aucun des deux associés ne peut décider seul, unilatéralement, d' »une augmentation de capital », ni de « toute fusion, scission, apport, dissolution de la Société ». Ces statuts lient totalement Gervais Martel à Hafiz Mammadov, et réciproquement…
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Restent deux questions. Antoine Kombouaré va-t-il rester ? Réponse lapidaire : « J’en parlerai avec lui. » Et Gervais Martel, lui-même sera-t-il encore président alors que certains supporters réclament son départ ? « La vraie question aujourd’hui pour une grande majorité des gens, c’est de savoir si on va pouvoir repartir en Ligue 2 avec une équipe qui tient la route et comment on va vivre. Ce n’est pas de savoir si c’est Duchmol le président du club. »

encore un lien
http://europe-mercato.com/mercato-rc-lens-martel-depuis-mon-retour-jai-toujours-dit-la-verite-81346/

New Report

Close