Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr Répondre à : Vos infos publiées sur rclensois.fr

#187633
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !


Yohan Démont se passionne pour les anges du football
04/10/2014
45
Les U11 de «Yo» Démont évoluent dans le championnat U13 où ils dominent les débats. PHOTO ERIC JANISZEWSKI (CLP)

On connaissait le joueur au caractère bien trempé, avec ses coups de colère, on connaissait le professionnel très attaché au respect des valeurs, surtout celles de son club, on découvre maintenant un éducateur en devenir très impliqué dans ses nouvelles f

RC LENS
-Pourquoi avoir tenu à rester à Lens après votre carrière?
«On m’a donné le choix de rester et ça m’allait bien. Je voulais encore jouer, j’ai donc passé la saison dernière en CFA. Je voulais apporter en dehors des terrains. Cet été, je suis devenu éducateur des jeunes, j’apprends le métier avec des gens formidables comme Dominique Delattre, Didier Dubois Hervé Arsène, Christophe Raymond, Pascal Planque… Cette fois, j’ai passé la barrière.»
-Vous comptez plus de 500 matchs professionnels, pourquoi ne pas avoir visé plus haut?
«Nous étions d’accord avec Jocelyn Blanchard. Je ne voulais pas être adjoint plus haut. Je préfère commencer par le commencement, la formation. Au début de ma carrière à Beauvais, je m’occupais déjà des débutants et des poussins le mercredi, j’avais passé des diplômes. Là, j’apprends, je suis à l’écoute.»
-L’objectif est-il d’entraîner un jour au plus haut niveau?
«Si cela arrive, alors j’aurai réussi ma deuxième carrière. Je ne compte pas m’installer avec les petits mais encore une fois, je veux constamment apprendre. J’ai choisi ce métier pour grandir.»
-Prenez-vous du plaisir?
«Un plaisir énorme! Je suis un amoureux du foot et je suis très fier d’apprendre mon métier dans mon club. C’est ma neuvième année à Lens, je fais un peu partie des meubles. Que demander de mieux? Je me régale.»
-Avez-vous eu une appréhension pour vos débuts d’entraîneur?
«Dans un premier temps non car je suis resté cet été avec les U19 de Fabrice Vandeputte pour la préparation. J’ai observé. Après, oui, j’ai eu une petite appréhension au moment de découvrir mon groupe. Avant de les rencontrer, j’ai regardé les photos, appris les prénoms, les noms, les poids, les tailles, les performances…»
-Pour des U11?
«Nous avons passé mon effectif au crible avec Dominique Delattre qui collecte tout. Je sais même où ils habitent, leur parcours. Je n’imaginais pas qu’il y avait un suivi aussi pointu à ce niveau. Tout est carré.»
-Ils vous ont connu joueur, leurs parents aussi, est-ce compliqué à gérer?
«Pas tant dans le club qu’à l’extérieur. Il me faut parfois une demi-heure pour sortir du terrain à signer des autographes, des chaussures. Au tournoi d’Armentières, on m’a même demandé de faire des photos pendant un match. Cela ne me gêne pas, j’ai toujours été disponible.»

New Report

Close