Répondre à : L1 – 8e – RC Lens – SM Caen

Home Forums Matchs et compétitions L1 – 8e – RC Lens – SM Caen Répondre à : L1 – 8e – RC Lens – SM Caen

#187554
Illustration du profil de WISNIEWSKI
Participant
Rank: David Pollet signe pro !

Sports > Football > RC Lens
Lens – Caen (0-0) : on a aimé, on n’a pas aimé
Publié le 29/09/2014
45

Comme après chaque match, débriefing de ce Lens – Caen : les joueurs qui se sont mis en valeur, ceux qui se sont ratés.
Très discret, trop discret, Deme N Diaye a traversé la rencontre sans peser sur les événements.

Le Racing tire à blanc et n’atteint pas sa cible

ILS ONT BRILLÉ

– Jérôme Le Moigne : PROTECTEUR

Lui ne varie pas : serein, techniquement au point et physiquement irréprochable. Lens sait qu’il peut s’appuyer sur son capitaine, soucieux du bon équilibre de sa formation. Il a joué très juste et a cherché des solutions sur le plan offensif. Suspendu à Rennes, il va manquer.

– Loïc Landre : COSTAUD

Le jeune défenseur lensois sera bientôt le patron, alors que Kantari va purger sa suspension de trois matchs. Il est prêt et l’a montré hier. Tranchant dans ses interventions, il s’est appuyé sur sa bonne lecture du jeu pour « éteindre » Duhamel. Une valeur sûre.

ILS ONT SOUFFERT

– Yoann Touzghar : MALADROIT

L’attaquant a manqué pas moins de quatre grosses occasions, quasi seul face à Vercoutre. Il est passé totalement à travers, malgré la confiance de son coach, qui l’a maintenu 90 minutes. Le 4-4-2, qu’il réclamait pour avoir du soutien, ne l’a pas sauvé.

– Deme Ndiaye : DISCRET

– Kombouaré l’avait titularisé sur un côté. On ne peut pas dire qu’il a réussi à apporter la percussion escomptée. Très discret, trop discret, il a traversé la rencontre sans peser sur les événements. Il joue peu et semble manquer de rythme. À revoir.

ET LES AUTRES ?

– RIOU 5 Au chômage technique après la pause. Caen a souvent opposé une maîtrise du ballon stérile et le gardien lensois n’a donc pas été poussé dans ses derniers retranchements.

– CAVARÉ 4 Intéressant par sa puissance, il a su parfois en jouer, mais pas suffisamment. Il doit progresser tactiquement et proposer davantage dans son couloir, en soutien. Quelques pertes de balle auraient pu coûter cher.

– KANTARI 6 Il a joué son dernier match avant un moment puisqu’il va désormais purger sa suspension de trois matchs. On peut dire qu’il en a profité, se montrant solide et très autoritaire. Avec une charnière dans cette forme-là, Lens peut voyager.

– BAAL 6 Il n’a pas tout bien fait, notamment en première période face au remuant Nangis. Il a haussé son niveau de jeu après la pause pour mieux verrouiller son couloir et c’est tout le Racing qui en a bénéficié.

– NOMENJANAHARY 5 Beaucoup de dynamisme dans son couloir. Son sens de la percussion a fait du bien. Mais il a été parfois emporté par sa fougue et est sorti sur entorse (lire par ailleurs). Remplacé par GUILLAUME (62e).

– VALDIVIA 5 Un match tout en équilibre dans l’entrejeu, à compenser les montées des uns et des autres. Dans une équipe qui peine parfois à créer du jeu, on a envie de le voir prendre davantage de responsabilités. Mais il ne peut pas tout faire non plus.

– CHAVARRIA 3 Associé à Touzghar en pointe, on ne l’a pas assez vu. Son manque de robustesse dans l’impact lui pose des problèmes en L1 et il doit trouver d’autres solutions. Ce n’était pas le cas hier soir. Remplacé par CYPRIEN (78e).

L’équipe adverse

À Caen, on a bien aimé l’activité de NANGIS, la justesse du petit mais robuste KANTE, et le culot du petit jeune MUSAVU-KING, première en L1. En revanche, on a été déçus par DUHAMEL, dans la nasse, et surtout FÉRET, loin de son niveau, encore.

New Report

Close