Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

Home Forums La buvette PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui ! Répondre à : PFYC – Lens 2ème, on revient aujourd’hui !

#187159
Illustration du profil de STO59
Participant
Rank: Fil du match : Amiens 1 – 1 Lens

Salut les retraités, voici un petit compte rendu du dernier match de Dunkerque en nationale.
Rassuré vous Mon club de coeur reste toujours le RCL.

USLD/Paris FC: partage des points à Tribut
13 septembre 2014

Pour la 6e journée de championnat, les joueurs de l’USLD ont concédé le match nul (1-1) face à l’armada du Paris FC, leader de la poule. Si les Dunkerquois ont su rapidement ouvrir le score par De Parmentier, les Parisiens ont poussé en seconde période pour revenir au score. Les deux formations se quittent sur un match nul plutôt équitable au regard de la physionomie du match.

975 contre 103. Ce n’était pas la côte des maritimes dans ce match mais presque. C’est tout simplement le nombre de matches joués en Ligue 2 par les joueurs des deux équipes qui s’affrontaient ce soir à Tribut. D’un côté, le Paris FC et son effectif de luxe face à l’USLD où seul Antony Lecointe présente une expérience significative en L2 (96 matches).

Des chiffres qui n’ont guère impressionné les maritimes à voir leur entame de match. Débutant avec beaucoup d’intensité, nos joueurs favoris se lançaient à l’abordage du leader parisien sans retenue. De Parmentier voyait sa première tentative repoussée par Demarconnay, le portier parisien (4e). Mais après une déviation de la tête de Dumortier, le même De Parmentier décochait une frappe puissante qui ne laissait aucune chance au dernier rempart parisien (1-0, 5e). Le deuxième but en championnat pour la maître artificier de l’USLD qui confirme son excellent début de saison.
Thomas De Parmentier a ouvert le score pour l’USLD

Thomas De Parmentier a ouvert le score pour l’USLD

Face à un bloc dunkerquois bien en place, le Paris FC tentait de réagir mais sans obtenir de réelles situations de but. Avec un peu plus de précision dans le dernier geste, l’USLD aurait même pu profiter des espaces laissés par son adversaire en première période. Coulibaly et Dumortier voyaient leurs tentatives échouer (9e, 16e) alors que Bouet n’avait que peu d’arrêts à effectuer.

A la mi-temps, les Dunkerquois menaient au score grâce à une superbe entame de match (1-0).

Au retour des vestiaires, les visiteurs prenaient le jeu à leur compte pour tenter de revenir au score. Il fallait une arrière-garde dunkerqoise vigilante à l’image de ce sauvetage de Pindi dans les pieds de Socrier (58e). Mais le leader poussait et se voyait siffler un coup-franc grâce à une incursion de Gamiette aux abords de la surface. Keita envoyait le ballon directement en lucarne et offrait l’égalisation à ses coéquipiers (1-1, 68e).

Les joueurs de Christophe Taine gardaient le contrôle des débats et le coach parisien en profitait pour envoyer du sang neuf avec des remplaçants de luxe (Ech-Chergui, Gamiette et Baldé!). Les « Bleu et Blanc » obtenaient de nombreux corners mais personne ne parvenait à convertir les offrandes de De Parmentier. Ce dernier, idéalement servi par Dumortier qui venait de passer en revue la défense adverse, enlevait trop sa frappe (60e).

Les entrées d’Aabiza et Dorizon en attaque apportaient du sang neuf côté dunkerquois mais les occasions n’étaient pas légion. On pourra regretter cette faute injustement sifflée contre Dorizon alors que celui-ci avait parfaitement lancé Aabiza en profondeur (77e) ou cette main non sifflée après un déboulé de De Parmentier (73e).

Malgré d’ultimes corners, le Paris FC ne trouvait pas non plus la faille en fin de match.
Fabien Mercadal pouvait se montrer satisfait de son équipe qui a su tenir la dragée haute au favori de la poule

Fabien Mercadal pouvait se montrer satisfait de son équipe qui a su tenir la dragée haute au favori de la poule

Face à une équipe de très haut niveau, les joueurs de la cité de Jean Bart ont démontré que leur bon début de saison n’était pas usurpé. Un résultat intéressant face au leader qu’il faudra bonifier la semaine prochaine.

Ce sera au stade de la Libération de Boulogne pour le fameux derby de la côte d’opale vendredi prochain. Décidément, les chocs s’enchaînent pour les hommes de Fabien Mercadal en ce mois de septembre.

New Report

Close