Rendre à Bollaert ce qui lui appartient

Une ambiance électrique, un fanatisme retrouvé, des couleurs fièrement arborées, Bollaert a vibré comme rarement ces derniers mois. 15 000 spectateurs bien condensés en deux tribunes et demi, une impression de masse se dégageait de l’enceinte artésienne. Echarpes brandies, debout sur leur siège pour les plus grands, sur les épaules des parents pour les plus petits, les supporters reprenaient d’une seule voix la lensoise…puis les Corons. Inférieur intrinsèquement, Lens pouvait compter sur son atout de poids. Un climat unique. Des frissons ont parcouru les plus chevronnés de l’antre du RCL. Sur le bord du terrain, les décibels avaient atteints un volume incomparable cette saison. « Il y avait du monde et une très belle ambiance », appréciait Eric Sikora. Un plus non négligeable face à la supériorité bretonne. « La victoire est aussi là grâce au public. » Terre de football, Lens l’est redevenu. Quatorze matchs pour Sikora, treize sans un revers. Une série impressionnante qui séduit de nouveau. Un climat de sérénité appréciable enveloppe cette nouvelle équipe du Racing. Incomparable avec le début de saison. Ecouté par ses joueurs, idolâtré par son public, Eric Sikora en est le principal artisan. Il aura en tout cas été le déclencheur d’un amour retrouvé pour son club. Celui d’une ville, d’une région. Et sans que le match soit folichon, la mine réjouie des spectateurs garnissant Bollaert hier était significative. Retourner dans un stade qui tremble pour une équipe qui ne compte pas ses efforts donne du baume au coeur. Le spectacle n’en est que plus beau. L’envie d’y revenir que plus grande.

Laurent Mazure
(lmazure@rclensois.fr)

3 commentaires

  1. Illustration du profil de
    riobravo

    Dommage que le prochain match de coupe ne se fait pas chez nous. On revit et surtout on se montre ( cf investisseurs ) Bollaert et son ambiance +++

    1. Illustration du profil de
      arnodom14

      pour ma part, je serai de la partie pour la suite de la coupe et s’il le faut et j’espère être l’heureux acquéreur d’un ticket « gagnant » à PARIS

  2. Illustration du profil de
    tonio92_95

    J’habite Paris et j’ai fait le déplacement en Marek avec deux potes : un bordelais et un lyonnais. Ils en ont pris plein la vue.
    Comptez-moi en +1 dans le KOP vendredi soir !
    ALLER LENS

Les commentaires sont fermés.