Métier : briseur de rêve…

Le rêve refait son apparition. Cette douceur le caractérisant qui vous berce le soir. Cette flamme rallumée après avoir trop longtemps été éteinte. Les premières étincelles sont apparues contre Rennes. Une ambiance survoltée, une qualification in extremis et la route vers les 16e entre ouverte. Puis, le Stade Bordelais vient d’être effacé. Facile, trop facile. A qui le tour ? Lille ? Paris ? Saint-Etienne ? Epinal au final. Méconnu ici dans l’Artois. Oui, les Spinaliens sont 19e de National. Oui, ils viennent encore de chuter sur la pelouse du CA Bastia. Oui, il n’ont gagné que deux fois cette saison. Mais ils vendront chèrement leur peau comme celle ôtée aux Lyonnais avant de déplumer les Canaris. Des jeunes ainsi que quelques anciens professionnels composent un groupe encore marqué par le formidable parcours de 2011/2012 et le pillage du dernier mercato estival. Les Vosgiens tenteront de briser l’ambition de plusieurs milliers de personnes.

Mais nous aurons tout le temps de nous replonger dans une aventure potentiellement magique. La route des quarts est déjà tracée. Tâchons d’aborder février convenablement. Dijon nous attend. Et tout indique que cette partie sera corsée. D’abord car le Racing peut revenir à cinq petits points du podium. Vous le savez comme moi, les bonnes occasions sont rarement saisies par les Sang et Or… Les autres raisons ? Dijon est un ancien pensionnaire de Ligue 1, les coéquipiers de Koné viennent de prendre une claque à Tours et ils tiennent la route à Gastond-Gérard. Bref, ça sent le bon match de brin…

J’en oublie le centre de mon propos : le rêve. En coupe, il sera là jusqu’à l’élimination surprise, contestée, injustifiée, volée… En championnat, inutile d’être mentaliste lundi soir en cas de victoire. Une overdose du terme « montée » est à prévoir. J’en fais le serment, il n’y en aura pas dans le compte-rendu. Le rêve réapparaîtra, ou pas. Avant qu’il ne se casse inévitablement la figure. Oui, je le martel (sans jeu de mots) haut et fort : le RCL ne montera pas. Pas cette année. Briseur de rêve ? Un peu…

Laurent Mazure
lmazure@rclensois.fr

rclensois 4

8 commentaires

  1. Illustration du profil de
    riobravo

    On digère. On vomis le poison JLG. On se soigne.
    La coupe ? Un antispasmodique. Un ballon d’oxygène. Du bonheur ! Des odeurs de fêtes et vie !
    Faut pas penser faut s’éclater ! Ce qui est pris n’est plus à prendre !Allez Lens !

  2. Illustration du profil de
    den62

    c pas la chance qui as changer cette année! c l’état d’esprit..

  3. Illustration du profil de
    chtitof

    Pour le moment nous gagnons et revenons au score avec cette chance que nous n’avions pas la saison derniere. Mais jusqu a quand restera-t-elle avec nous??? Seul l’avenir nous le dira. Lz problème c’est que la regularite de l’equipe n’est pas au rendez vous. Parce que quand l’equipe est au top elle du tres beau jeu mais encore une fois je suis super decu du comportement du public envers pollet qui pour moi aurait pu faire quelque chose de bien en attaque avec touzghar.

  4. Illustration du profil de
    chren

    À part dire qu on je montera pas ce sujet est vide. Ça me fait penser à l ancien sujet sur le même thème. Enfin je suis du même avis que toi Laurent, nous ne montera pas cette année, nous sommes trop pauvres offensivement. Pour monter je dirais que touzghar doit marquer au moins 10buts de plus qu actuellement. Et honnêtement j y crois pas du tout. Comment monter avec une équipe qui n est jamais capable de marquer 2buts de plus que son adversaire. Soyons réaliste, c est impossible. On compte trop sur la chance. Même nos buts marqués, si vous regardez bien c est souvent tirer par les cheveux hin.

  5. Illustration du profil de
    lensmorgan62

    tes sujets ne sont pas top quand tu donnes ton avis je trouve !

    1. Illustration du profil de
      lensois1510

      Moi j’aime bien.. je trouve ça bien rédigé

  6. Illustration du profil de
    kemolo

    Moi je pense qu’il faut refaire une saison de plus en ligue2

Les commentaires sont fermés.