Des erreurs à tous les étages

« L’homme sage tire une leçon de la moindre petite erreur. » La sagesse s’acquière avec l’expérience de l’âge, du vécu. Le bon esprit dont font preuve les Lensois est à la longue usant. Ils se font mal, c’est une évidence. S’arrachent pour leurs couleurs, conversent de manière dure et semblent consternés après un revers. Sur le rectangle vert, ils n’ont simplement pas cette maturité adéquate aux ambitions élevées des supporters. L’attente est trop forte, un fardeau lourd à porter. Les détails corrigés semaines après semaines par Eric Sikora se dérèglent. La défense prend l’eau, l’attaque patauge, l’infirmerie se remplie, le banc se vide. Des conséquences prévues de longue date. Un manque de profondeur de banc criant qui n’est pas la cause, mais l’une des raisons des nombreuses désillusions de ces dernières semaines. Quand Plumain fait son entrée pour suppléer Jérémie Béla, Fabrice Pancrate fait la sienne pour Nantes. Le premier n’a rien fait, le second a marqué. L’expérience ou simplement la chance ? Savoir attirer les bons coups, se placer, attendre la faute et la provoquer. Dans sa quête de victoire, le Racing en a oublié la base. Défendre son point de manière acharné. Une perte de balle aux 30 mètres, un bloc pris à contre-pied et Démont débordé, la charnière dépassée. La contre-performance tient à peu de chose. Un mauvais rêve. Il n’est malheureusement pas le premier. Angers, Dijon ou Monaco. Des rencontres parsemés de petites erreurs payées cash. Les Artésiens ne retiennent pas encore les leçons. Pardonner ? A moitié. La jeunesse n’explique pas tout mais est encore là pour les repêcher. Une jeunesse qui prend ses aises dans le bassin minier. Et ce n’est que le début. Quel visage aura le RCl version 2013/2014 ? Sans aucun doute davantage rajeuni. A des probables départs ne s’affiche aucun renfort de taille. Les joueurs finiront bien un jour par retenir leurs erreurs. Les dirigeants, eux, s’assagiront-ils au moment de bâtir, dès aujourd’hui, les contours du visage du Racing l’an prochain ? Une réponse qui taraude l’esprit de beaucoup en ce nouveau lendemain de défaite.

Laurent Mazure
(lmazure@rclensois.fr)

2 commentaires

  1. Illustration du profil de
    coucoule62

    Il me semble que sur le 2ieme but nantais pancrate revient d une position de hors jeux et comme d habitude on s est rouler comme o coin d un bois

  2. Illustration du profil de
    blandiacum

    On ne peut refaire le monde mais nous n’avons que très peu de joueurs d’expérience les erreurs de débuts ou de fins de matchs est un mal réccurrent au RCLens la faute à nos dirigeants qui manquent cruellement d’ambitions et ce n’est pas la coupe de France qui va masquer les lacunes défensives et offensives de l’équipe, hier on a encore vu que le Lens mérite son classement n’ayant battu qu’à une seule reprise une équipe classée devant elle Nimes sinon, aucune victoire que ce soit contre Dijon, Nantes, Monaco et Angers (un zéro pointé) que l’on a rencontré lors de matchs aller retour et il faut encore aller à Guingamp et Caen que l’on n’a pas battu à Bollaert non plus.
    Hier soir, j’ai vu un match où les lensois ne rechignent pas à aller au charbon à mouiller le maillot mais jamais à aucun moment du match, j’ai pensé qu’on allait gagner, combien de tirs cadrés, les coups de pieds arrêtés qui arrivent dans les tribunes ainsi que les centres Siko fait ce qu’il peut mais il commet encore une erreur en faisant rentrer un défenseur Berdglich et je ne parle même pas de nos arrières latéraux aux abois sur chaque action nantaise!!! J’ai vu un très bon Ludovic Baal et Atrous sur le second but ne peut rien faire!!!!

Les commentaires sont fermés.