Un cauchemar pour se réveiller plus fort

Paul Georges Ntep était l’homme à surveiller côté lensois, tout amateur de football connaissant la Ligue 2 le savait pertinemment. Le souvenir du calvaire vécu par Yohan Démont était encore présent dans toutes les têtes.
Samedi, juste avant la reprise de la seconde mi-temps, Ntep affirmait sereinement au micro de BeIn Sport que son équipe allait insister du côté « du petit jeune ». Ce qu’il continua effectivement de faire. A la vue de la répétition d’actions humiliantes subies par Jean-Philippe Gbamin, une réplique culte de film venait immédiatement à l’esprit : « Gamin ! Gamin ! Allez viens ! C’est pour rire Gbamin ! Allez viens… »

Quatre latéraux pour Ntep

Jean-Philippe Gbamin n’est pas arrière droit de métier, mais joueur défensif de formation. Si on s’attendait à ce qu’il vive des moments difficiles, un tel cauchemar n’était tout de même pas envisageable pour un garçon présenté comme la nouvelle « pépite » de La Gaillette. Si ce genre de prestation pourra permettre de calmer les ardeurs des chercheurs d’or parmi les supporters lensois, ce sera déjà ça de gagné…
Ntep lui aura tout fait, techniquement, physiquement, en vitesse. Une heure plus tard, Dimitri Cavaré, un autre très jeune joueur prometteur prenait sa place. Pour le même résultat, à peu de choses près, profitant seulement d’une légère fatigue physique de l’ailier auxerrois…
Au final, en deux matches, Ntep aura nécessité quatre arrières droits lensois ! Le seul à avoir réussi à le museler correctement étant Alassane Touré. Sans certitudes toutefois.

Se remettre d’aplomb

Mais, au final, là n’est pas le plus important. Que Gbamin ait prit le bouillon, c’est un fait. Hors de question de le vilipender pour autant. Ce jeune découvre le football professionnel, l’échelon Ligue 2 étant déjà incomparable à la CFA. La différence entre un joueur de 22 ans ayant déjà une cinquantaine de matches professionnels au compteur et un autre de 18 ans est immense en termes d’expérience, de vécu, de repères sur un terrain. Rien de dramatique concernant sa prestation de samedi. Non, ce qui va maintenant compter, c’est ce qu’il va en faire. Comment va-t-il savoir écouter son coach, ses coéquipiers (qui l’ont d’ailleurs trop peu aidé sur le terrain) pour analyser cette performance ? Ne pas se dire qu’il n’a pas joué à son poste, qu’il aurait mieux fait en numéro 6. De cela, il doit n’en avoir cure !
Une bonne réflexion sur les lacunes entrevues hier, une écoute attentive du staff technique, et, à coup sûr, Jean-Philippe Gbamin reviendra mieux armé pour les prochaines rencontres, avec l’envie de retrouver cet adversaire sur son chemin et lui montrer comment il a progressé, à force d’écoute, de travail et de volonté de transformer un potentiel réel au niveau professionnel.

Fildarleloubard

11 commentaires

  1. Illustration du profil de
    DEBETHUNE

    Pas grave JEAN PHILIPPE, c’est le mètier qui rentre, tu as beaucoup de talent, et un potentiel interessant pour l’avenir.il y aura des jours meilleurs pour toi , en gardant la tete froide.

  2. Illustration du profil de
    Clorith

    Superbe article ! Objectif, pédagogique et encourageant ! Bravo !

  3. Illustration du profil de
    TLY327

    J adhére à ce bel article pertinent et censé ! Bravo

  4. Illustration du profil de
    psymone

    Très bon article, en effet il est encore jeune et a une grande marge de progression à lui de se servir de se match pour progresser.

  5. Illustration du profil de
    mikavirg

    de quel film la replique??

    1. Illustration du profil de
      fildarleloubard

      « C’est arrivé près de chez vous ! »
      Tu viens de gagner une séance ciné rattrapage pour ce soir…

    2. Illustration du profil de
      tinolensois

      « C’est arrivé près de chez vous » . Avec Poelvoorde.

      Et après tout, quel est le plus important? Que nos ARD aient pris le bouillon face à Ntep ? Ou que notre équipe se soit imposée à chaque fois contre cet adversaire ?

    3. Illustration du profil de
      lensouo06

      Et des vagues dodues pout arreter des vagues

    4. Illustration du profil de
      lensouo06

      C’est arrive pres de chez vous.

  6. Illustration du profil de
    blandiacum

    Gbamin n’est pas encore au point et souvent déborder ainsi que Landre lors de chaque match, c’est le point faible de l’équipe lensoise, le côté droit!!!

    1. Illustration du profil de
      62 méfie-teu

      faut precisé le cote droit de la defense ! Parce que Chavarria il est au top lui !

Les commentaires sont fermés.