Ne pas revivre ces moments de souffrance

Alaeddine YahiaPhysiquement inquiétant fin septembre, le groupe d’Eric Sikora a retrouvé de l’allant grâce au « super boulot » effectué par son préparateur physique, Vincent Lannoy. Et si aujourd’hui, le retard a été rattrapé, les joueurs ont le droit à un rappel hebdomadaire, comme le déclare leur coach.

« On a eu un très gros travail sur le plan physique quand on a repris le groupe. Vincent a fait un super boulot. Mais là, avec les matchs à répétitions, les terrains qui deviennent lourds, il y a une piqûre de rappel chaque semaine pour que les joueurs puissent tenir. Quand on leur donne le travail, ils sourient un peu mais ils sont toujours dans les temps et s’accrochent tous. Cela montre que ce groupe est prêt à franchir un pallier et qu’il ne veut plus connaître ces moments de souffrance d’avant. »

Propos recueillis par Laurent Mazure pour rclensois.fr

1 commentaire

  1. #49016 Illustration du profil de chtilensois06 96

    Pour les fatigués y »a des remplaçants et y’a des jeunes qui attendent à la porte de l’équipe premiere.Il faut arrêter de se plaindre sinon il faut changer de métier!!!

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close