L’affaire de la banderole devant les juges

C’est ce jeudi que le tribunal correctionnel de Bobigny jugera l’affaire de la banderole Anti-ch’tis déployée dans l’enceinte même du Stade de France à Saint-Denis lors de la finale de la Coupe de la Ligue en 2008, face au Paris Saint-Germain. « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis », ces mots avaient provoqués plusieurs réactions dont celle du natal de la région, Dany Boon, mais également celle du Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Pour rappel, le Racing Club de Lens, le Paris Saint-Germain (dont la banderole avait été préparée dans l’enceinte du Parc des Princes, la veille du match), les villes de Lens, et de Lille, ainsi que la région du Nord-Pas-de-Calais s’étaient portés partie civile dans cette affaire, qui, à l’époque, avait fait réagir.

4 commentaires

  1. #15029 Illustration du profil de hugo02450 30

    +++++++++++++++++

  2. #13757 Illustration du profil de anthony62145 349

    oui c’est clair .

  3. #13746 Illustration du profil de WISNIEWSKI 278

    meme si la justice rend un jugement équitable le mal a été fait et nous avons été salit.

  4. #13734 Illustration du profil de Malibu 207

    J’espere que la justice sera a la hauteur de l’evenement : une humiliation nationale et francophone par des connards de parisiens au plus profond de l’os. Ca ne doit pas rester impuni!

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close