Un point qui comptera

Samedi après-midi, l’occasion était belle pour le Racing de frapper un grand coup en mettant le 4ème Tours à 6 points et laisser Dijon à 7 unités, en cas de victoire. Après 6 minutes de jeu, les Bourguignons semblaient malheureusement partis pour faire la belle opération de cette 20ème journée…

Des recrues, pourquoi pas ? Mais pourquoi ?

Suite à une frappe magnifique d’instinct et de technique sur laquelle Alphonse Areola ne pouvait rien, la faiblesse du flanc droit était à nouveau mise au jour sur la seconde réalisation dijonnaise ; les Sang et Or se retrouvaient menés 0-2. Le match n’avait pourtant pas trop mal démarré, dès la 3ème minute, Lalaina Nomenjanahary avait l’occasion de se présenter face au gardien dijonnais mais manquera la volonté de marquer. C’est le reproche qu’on peut lui faire, pour le reste il fut dans le ton de sa prestation convaincante à Brest, pêchant surtout dans le dernier geste. A l’heure où Salli commence à s’imposer et son remplaçant (récemment prolongé) à retrouver une certaine compétitivité, on peut s’étonner de l’entêtement à faire signer un joueur au poste d’offensif gauche, surtout dans une vision à plus long terme, le niveau du nouvel arrivant à l’échelon supérieur demeurant totalement inconnu. A contrario, l’arrivée d’un arrière droit peut être vécue comme un soulagement au vu du nombre d’occasions concédées par les joueurs ayant tour à tour évolué dans ce couloir.

Ludovic Baal aime Dijon

L’homme le plus régulier à Félix Bollaert reste le 12ème : malgré le score, les 25 000 supporters ne perdent pas espoir et relancent leurs troupes de la voix. Le quart d’heure passé, les Sang et Or commencent à se montrer plus dangereux, les dijonnais jouant déjà trop bas. Ce sont donc des assauts répétés jusqu’à cette 25 ème minute où, Ludovic Baal, bien seul sur le flanc droit de la défense dijonnaise, adresse un superbe centre que Chavarria fructifie d’une tête parfaitement dosée hors de portée du gardien. Baal retrouve une belle forme et sera l’homme qui apportera le surnombre devant tout au long de la rencontre, Chavarria bien placé au bon moment augmente encore son compteur but. Le rythme retombera ensuite quelque peu et, si le match reste plaisant, aucun tir cadré autre que les 3 buts n’est à déclarer. On atteint la mi-temps sur ce score de 1-2.

A 11 contre 10, Kombouaré procède à un vrai choix tactique

La seconde période reprend sur un rythme animé, Dijon joue plus haut et, en posant le jeu au sol, revient enfin s’approcher des buts d’Areola. Les lensois n’arrivent pas à se procurer d’occasions franches, le quatuor de devant n’est soutenu que par Baal en phase offensive. A l’heure de jeu, Zakaria Diallo prend le rouge qu’il aurait pu recevoir en première mi-temps et Antoine Kombouaré peut procéder à un coaching risqué, de la même trempe que celui contre Istres et Nancy, qui n’avait toutefois pas porté ses fruits.

On ne peut pas lui reprocher son choix tactique de faire sortir deux joueurs qui n’apportent rien offensivement, Yahia et Gbamin, pour faire place à Bourigeaud et Fradj. Surtout à 11 contre 10. Ce manque de liant entre le milieu et l’attaque est vraiment le coeur du problème actuellement. Pourtant Lalaina et Chavarria font les efforts pour successivement revenir puis remonter les ballons. Non, le problème vient de l’axe : si Jérôme Le Moigne est clairement n°6, à ses côtés, l’absence de Cyprien ou Valdivia est ennuyante : malgré la bonne volonté de Gbamin, il ne possède ni la technique ni la vision de jeu de ses deux compères. Là aussi, difficile d’incriminer les choix du coach : la « punition » pour Cyprien ne peut qu’être approuvée, la fragilité de Valdivia n’est pas de son fait. Reste l’option Bourigeaud qui paraît à creuser…

Au final et pour contrarier notre analyse, c’est bien le capitaine Jérôme Le Moigne qui va offrir, à la 83ème, l’égalisation sur un plateau à Yohan Touzghar. En s’infiltrant dans la surface pour créer le décalage, enfin. Comme quoi… Touzghar est efficace, Ljuboja précieux, l’attaque lensoise se porte bien et continue de marquer à chaque rencontre.

Ce résultat 2-2 se révèle logique et loin d’être catastrophique : Lens passe 3ème au détriment d’Angers mais avec 4 points d’avance sur le 4ème, Tours, que rejoint Dijon avec 32 points. L’année passée, le scénario du match n’aurait jamais été bouleversé de la sorte, on peut se satisfaire de la capacité de réaction sans panique de cette équipe. L’enchainement « déplacement à Auxerre – réception de Laval » doit permettre de prendre à nouveau 4 points minimum, pendant ce temps Angers et Dijon s’affronteront et laisseront des points en route. Et puis, demain, la superbe parenthèse Coupe de France se doit d’être jouée à fond, pour le bonheur de tout un club. A bon entendeur…

16 commentaires

  1. Illustration du profil de
    dedelevago

    Pour moi, comme ces dernières saisons, certains joueurs manquent de sérénité, de volonté, de s’imposer. Un ou deux renforts pour mettre ces ‘JOUEURS’ en concurrence ferait du bien au club.

  2. Illustration du profil de
    gevain26

    Je suis d’accord avec le titre, ce point était inespéré après 6 minutes de jeu donc on va s’en contenter

  3. Illustration du profil de
    Tigers1994XX

    J’aurait préféré une victoire mais vu le début de match se nul est pas un si mauvais résultat . Se point peut compté a la fin de la saison . Pour lalaina car je vois que vous en parle beaucoup il fallait le prolonger car salli est prêté et on ne sait pas si il va resté . El jadeyaoui faut le recruté en pensant pour la saison prochaine en l1 bien sur :-) et lalaina sera la en doublure car en l1 il faudra des doublures a chaque poste .

  4. Illustration du profil de
    WISNIEWSKI

    lolo tu n a certainement pas vu le dernier match de Lallaina il loupe au départ ok
    mais c est encore lui qui est a l origine du second but regarde bien la vidéo et tu verra qu il sait bien driblé et passer sans compter sur sa vitesse c est pourquoi que Kombouaré le conserve même les reporters a la télé ont en parlé car c est bien grâce a lui qu on est revenu au score

    1. Illustration du profil de
      LOLO dit LOLO

      non mais il court vite oui, mais il sait pas centrer, dribler ou passer … il est a l’origine de quelques buts depuis le début de saison oui mais je pense pas qu’il l’ait fait exprès !

  5. Illustration du profil de
    Nicoladel62

    La punition à Cyprien ? J’ai dû manquer quelque chose , vous parlez de quoi là ?

    1. Illustration du profil de
      Philippe Dard

      Cyprien est sorti du groupe depuis quelques semaines du fait de petits soucis comportementaux.

    2. Illustration du profil de
      pat.60

      ça serait pas l’histoire du carton rouge reçu à la fin d’un match dès fois ??? j’ai la mémoire qui flanche , j’me souviens plus très bien lol

  6. Illustration du profil de
    yatshuk

    Etonnant de voir à quel point on peut encore donner du crédit à Lalaina et remettre en cause le choix de recruter à gauche…

    1. Illustration du profil de
      LOLO dit LOLO

      +1 … je ne comprend pas non plus …. si maintenant on se contente d’un gars qui court vite mais qui n’est pas capable de centrer, dribler ou tirer, alors là on est tombé bien bas. Il a la volonté certes mais pas le talent. Ça prolongation est pour moi incompréhensible !

    2. Illustration du profil de
      Philippe Dard

      Faisons abstraction de Lalaina en tant que tel : ses 2 récentes performances sont satisfaisantes, en tout cas pour un remplaçant qui a vocation à le rester, comme c’est dit plus haut puisque Salli s’impose comme titulaire depuis quelques matchs, que fait-on lorsqu’il revient de blessure ? Il passe en 2 et Lalaina en 3. Ok, pourquoi pas ? Dans ce cas fallait pas prolonger Lalaina. Et puis le nouveau ElJadeyaoui, qui apportera en L2, son niveau à l’échelon supérieur est inconnu mais à 27 ans faut pas s’attendre à le voir tout exploser : on recrute donc pour 6 mois un mec à qui on fait signer un contrat de 3 ans ? L’incohérence ne vient pas de Lalaina et ses performances, mais des dirigeants…

    3. Illustration du profil de
      calbuth59

      Pardonne moi si je me trompe mais Salli, il est juste prêté à Lens non ? Si c’est le cas, on n’est pas du tout sûre qu’il soit encore des nôtres l’an prochain et on peut comprendre les dirigeants de vouloir lui trouver une doublure de bon niveau dès cet hiver si une bonne opportunité se présente. Histoire qu’il puisse s’adapter tranquilou à l’équipe en vue de la saison prochaine.

    4. Illustration du profil de
      calbuth59

      Je précise que j’ai rien contre Lalaina

    5. Illustration du profil de
      Philippe Dard

      @calbuth
      Ton point de vue se tient. A voir combien coûtera ElJad, sa rémunération, et surtout son état d’esprit sur du long terme…

  7. Illustration du profil de
    riobravo

    Dommage de ne pas avoir fait fructifier les victoires à l’extérieur ( Angers, Brest). J’espère que nous ne le regretterons pas. Le milieu de terrain pêche depuis le début de saison d’où ces longs ballons vers l’attaque et donc le sentiment persistant d’une « équipe coupée en deux « .
    Il existe un manque criant de préparation tout comme une absence de réelle pression afin de récupérer le ballon et anéantir les attaques adverses. Je persiste à penser que si le poste de latéral droit est une évidence le poste d’un 6-relayeur-récupérateur est plus qu’indispensable car Lemoigne ne dispose ni de la vitesse ni percussion physique et Gbamin demande à prendre du volume. Cependant cette « impression » ne doit pas être du staff qui n’oriente pas ses recherches vers cet axe…

Les commentaires sont fermés.