Le bonheur d’Atrous et de Boulenger

Après plusieurs mois d’attente, Samuel Atrous et Benjamin Boulenger ont vu leur contrat – courant jusqu’en juin – être homologué ! Les deux joueurs ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir enfin rejoindre officiellement le groupe sang et or…

Samuel Atrous

Samuel, on t’imagine soulagé de redevenir un footballeur professionnel du Racing ?

« Avec Benjamin Boulenger, on a attendu six mois, et cela fait du bien de voir un peu plus clair pour l’avenir. Pour l’instant, il s’agit d’intégrer le groupe pro au plus vite, disputer si possible des matchs, et puis vivre les rencontres, les déplacements. Ce sont des choses qui manquent le week-end. »

Cela n’a pas dû être toujours facile ces six derniers mois ?

« C’était un peu compliqué. Les week-end étaient longs. Regarder les matchs à la télé, ce n’est pas la même chose qu’être avec le groupe qui part au vert. Le plus difficile est de rester concentré à l’entraînement, de travailler comme si on allait jouer la rencontre… tout en sachant que l’on ne sera pas sur la feuille de match. Mais je n’ai jamais douté. Le coach était très proche de nous, tout comme notre entraîneur des gardiens, celui de la CFA, et tous les joueurs. On a toujours été très bien entourés. On s’est toujours senti intégré au groupe. »

Justement, comment s’entraîne t-on lorsqu’il n’y a pas la carotte au bout, le match du week-end ?

« Je pars du principe que, puisque l’on n’ a pas le match à disputer, on peut faire double dose. Par exemple, après les séances, on fait de la musculation avec Benjamin. On s’entraînait plus que les autres joueurs qui, eux, devaient faire attention à se reposer avant les matchs. »

C’est un beau cadeau de Noël ?

« Carrément, c’est une très bonne chose ! »

Benjamin Boulenger

Benjamin, enfin le sourire après ces longs mois d’attente ?

« Cela faisait un petit moment que j’attendais que cela se fasse. Je suis super content que ce contrat puisse enfin être homologué, afin de participer à cette deuxième partie de saison. J’étais très confiant au début mais je ne cache pas qu’au fil du temps, cela devenait long, et ça se compliquait. Finalement, il y a une bonne issue à tout cela, donc tout va bien. »

Ce n’est pas trop compliqué de s’entraîner sans pouvoir disputer de match ?

« Les deux premiers week-end, ça va, parce que l’on n’a pas l’habitude. Mais, après, ça fait long. On a envie de connaître la compétition. Depuis tout jeune, on est habitué à jouer le week-end. C’est un gros manque. »

Avais-tu le soutien de tout le vestiaire ?

« Franchement, c’est un bon groupe ! Et puis, je n’étais pas tout seul dans ce cas-là, être avec Samuel, ça m’a aidé. Et l’équipe ne nous a pas mis à l’écart. Les joueurs se sont comportés comme si de rien n’était, comme si l’on était un équipier à part entière. »

C’est important d’avoir, comme toi, la confiance du coach ?

« Oui, c’est important. J’avais eu un entretien avec lui. Il comptait sur moi, et cela m’avait donné encore plus de motivation pour travailler sérieusement. J’espère que j’aurai ma chance, et que j’effectuerai une bonne deuxième partie de saison. »

Suite à cette signature, as-tu eu une discussion avec le président Martel ?

« Il m’a toujours dit qu’il était confiant, et que cela allait se faire. C’était une question de temps. Et il a su me transmettre cette confiance. »

4 commentaires

  1. Illustration du profil de
    pat.60

    Avec Samuel, on a l’Atrous de secours lol…OK, je sors ……

    1. Illustration du profil de
      Morgan

      J’ai validé le commentaire mais bon, j’ai hésité Mdrrrrr

    2. Illustration du profil de
      Malibu

      10/10! C’est bon enfant… Lol

  2. Illustration du profil de
    Malibu

    Une sacré rasia de jeunes cette saison!! S’ils sont à en devenir, ça va représenter une belle mane financière pour le club. Espérons qu’ils restent au club et participent à le faire monter en puissance. Cf: rclens 1998.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close