Pourquoi Lens ne montera pas ?

« La première défense, c’est l’attaque. » Pour soutenir la thèse de la remontée, Lens peut s’appuyer sur son impressionnant redressement. Dans le jeu mais surtout au classement. Incarné par la venue d’Eric Sikora, ce retour au premier plan du club artésien se vérifie par une invincibilité longue de 3 mois et demi et de quatorze rencontres. Du coup, les modestes ambitions de l’été dernier ont laissé place au désir ardent de retrouver l’élite. Dès l’an prochain s’il vous plait. A l’intérieur du club, Luc Dayan le souhaite, à l’extérieur, le public en rêve. Mais revenons sur terre un instant. Regardons derrière en prenant le recul nécessaire. Lens ne montera pas cette saison, sauf si l’histoire auboise se répète. En somme, qu’une attaque inscrivant 0,95 but par match après vingt journées puisse grimper in extremis sur la boite. Une exception si l’on s’attarde sur les dix dernières années où tous les promus avaient dépassé le stade du but par match. Une statistique guère rassurante. La suite ne l’est pas moins.

YahiaEn faisant appel à notre bon sens, l’inquiétude est tout aussi présente en se penchant sur les six succès artésiens. Aucun n’a été acquis avec un break d’avance. Les victoires à Auxerre et Nîmes (2-1) sont là pour le rappeler. Tout comme ceux glanés au dépens de Sedan, Le Havre, Niort et Laval (1-0). Faire la différence n’est pas tâche aisée au Racing. En témoigne les 11 matchs nuls concédés par les coéquipiers de Jérôme le Moigne. Lens avance au petit trot, la faute à un Bollaert propice aux bonnes affaires. Ce n’est pas moins de 18 unités que son hôte a abandonné en cours de route. Des nuls à foison, deux défaites et surtout trois petites victoires (cinq l’an dernier à pareil époque). Dire que l’on prend son pied est un grand mot. Que l’on ne s’ennuie plus est une certitude. De là à s’en satisfaire…

Lens ne marque pas, et c’est bien là que le bât blesse. Mais pour franchir les murailles offertes aux Sang et Or, faut-il encore avoir un peu d’imagination, de fantaisie. D’étincelles, il n’y en a malheureusement pas toujours. Les jeunes, bien que prometteurs, ne connaissent pas encore la régularité adéquat. Ange-Freddy Plumain l’a parfaitement illustré au début de l’hiver. Jérémie Bela le démontre à l’heure actuelle. « Un manque de concentration par moment », concède ce dernier. L’expérience arrive sur le tas. Il est simplement encore trop tôt. L’effectif limité quantitativement ne permet pas un turnover indispensable. La recrue espérée ne viendra que compléter une ligne d’attaque décimée et non ajouter une plus-value au groupe d’Eric Sikora. La remontée devra donc attendre. Pessimiste, non. Simplement réaliste quant à supériorité de nombreuses équipes. La force de frappe dicte souvent l’issue d’une saison. Sans oublier son démarrage. Raté à Lens.

Laurent Mazure
(lmazure@rclensois.fr)

10 commentaires

  1. Illustration du profil de technoid

    je prefere gagner 6X1-0 qu’une fois 6-0

  2. Illustration du profil de BigJac

    Je ne suis pas d’accord pour taper sans arrêt sur le manque de percussion de l’attaque (quelle qu’elle soit), tant pis si je me répète comme un vieux c… , mais le GROS problème vient d’une défense centrale trop longue à relancer le ballon, à toi, à moi, et encore et encore, l’adversaire à le temps de se replier et de se repositionner, les attaquants doivent se démerder après. Heureusement que nous avons Valdivia et Le Moine pour réparer 50% de cette grosse lacune défensive. Nos soucis n’auraient peut-être pas si importants si nous avions eu un stoppeur et un libéro dignes de ce nom. Certains vont sûrement me descendre, mais il n’y a qu’a revenir quelques années en arrière et observer la coïncidence. DE TOUTE FAÇON ça frappe aux yeux,ou alors il faut être de mauvaise foi.

    1. Illustration du profil de flams62300

      C’est exactement ça, sur l’ensemble y a rien à redire.

  3. Illustration du profil de flams62300

    C’est vrai que notre attaque fait défaut, j’ai regardais sur le site de la LFP et en moyenne une équipe qui monte compte 45 buts sur la saison, en général c’est un peu plus. Au RCL aprés la 20éme journée de la saison on en comptabilise 19 seulement! Il reste 18 journée et pour espérer la montée en L1 il faut une moyenne minimum de 1,5 but par match pour finir la saison à 46 buts. Bien entendu sans être assuré de pouvoir monter et tout en continuant à préserver notre défense. C’est par conséquent peu probable mais jouable.

  4. Illustration du profil de D.O.C Quilla-Huasi

    TRES BON ARTICLE. MERCI LAURENT.

  5. Illustration du profil de Alain Codron

    le constat est réaliste ,je pense qu’il faudra se contenter d’une année d’espérance qui verra des jeunes progressivement monter en puissance et une ambiance renaître à l’intérieur et à l’extérieur du club
    Soyons indulgent car je pense que nous pourrions connaitre quelques moments difficiles . Ce championnat est dur , très dur Il n’y a aucun match facile y compris pour les meilleurs,il suffit de regarder les résultats de la dernière journée
    Si Lens trouve un repreneur solide en Mai ,les graines semées cette année pourront levées Sinon nos graines iront lever ailleurs et l’avenir sera sombre

  6. Illustration du profil de blandiacum

    Lens n’a battu aucune équipe classée devant elle avec deux revers à 4-0 contre Nantes( à La Beaujoire) et Monaco, 3-1 contre Angers des nuls contre Caen, Dijon et Guingamp au stade Bollaert où les lensois ne sont pas prophètes dans leur pays. Depuis l’arrivée de Siko, la défense s’est nettement améliorée ce qui a permis de garder le navire à flot mais notre attaque reste assez inerte et insispide (heureusement que Valdivia est là), la faute à des attaquants qui n’ont pas le niveau pour évoluer en L2!!! Malgré tout l’espoir subsiste pour les prochaines saisons et n’oublions que le RCLens va finir la saison avec un déficit avoisinant les 10 millions d’€!!!!

    1. Illustration du profil de flams62300

      Le déficit sur la saison 2012-2013 a déjà été pris en compte dans l’ouverture de capital qui a octroyé plus de 99.00 % de parts au CA, donc le CA a déjà comblé ce déficit.

  7. Illustration du profil de JeffZeze

    Faut voir la montée comme un bonus. L’important c’est pour une fois de donner un max de temps de jeu aux jeunes qui peuvent montrer quelque chose. Voir Plumain ou Bela se montrer c’est génial, parce que quand ça comptera ils auront un peu d’expérience, et risque moins de quitter le club avant d’avoir réaliser leur potentiel… Je rêverai quand même jusqu’à ce que la montée ne soit plus possible !

  8. Illustration du profil de tinolensois

    On en reparlera peut être dans quelques matchs, il ne sert à rien d’être trop catégorique.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close